Santé mère et enfant: les premières dames visitent l’hôpital de Bingerville

Mme Chantal Biya est allée hier, en compagnie de ses homologues, découvrir le joyau architectural qui sera inauguré en mars prochain. 

L’on aurait été au cinéma que l’on parlerait d’avant-première. C’est que la première dame ivoirienne, Dominique Ouattara, a accordé la primeur à ses sœurs et amies épouses de chefs d’Etat, en leur permettant de découvrir son initiative en faveur de la santé de la mère et de l’enfant.

Un hôpital spécialisé, sis à Bingerville, à environ une quarantaine de kilomètres d’Abidjan. La première dame camerounaise, Chantal Biya, a effectué le voyage.

Selon le Pr Sylvia Anoma, directrice médicale et scientifique de l’institution, cela faisait 20 ans que les professionnels de la santé attendaient une structure spécifiquement dédiée au couple mère-enfant. C’est désormais une réalité avec l’établissement construit par le biais de la Fondation Children of Africa de Mme Dominique Ouattara.

Avec une capacité de 123 lits, l’hôpital mère et enfant de Bingerville, dont l’aménagement est en cours de finition, prendra en charge des pathologies simples, mais aussi lourdes.

Néonatalogie, pédiatrie, ophtalmologie, cardiologie, endocrinologie, oto-rhino-laryngologie (Orl), soins dentaires, gynécologie-obstétrique, procréation médicalement assistée, oncologie pédiatrique, kinésithérapie, imagerie, réanimation, chirurgie dont la viscérale, constituent les spécialités de cette formation hospitalière.

D’où ses équipements médicaux de toute dernière génération installés notamment dans les sept blocs opératoires, les deux unités ambulatoires, etc. 475 professionnels de santé sélectionnés par appel à candidature travailleront ici au quotidien pour lutter contre l’ennemi n°1 : la mortalité qui affecte davantage d’enfants et de femmes en couche en Afrique.

Dans cette perspective, une démarche qualité et sûreté des soins meublée de procédures précises a été entreprise en amont. L’hôpital, à vocation universitaire aussi, accueillera des malades de la sous-région, en dehors des populations ivoiriennes de toutes les couches sociales.

« Ma joie est grande de vous recevoir aujourd’hui au sein de l’Hôpital mère-enfant de Bingerville qui est en voie d’achèvement […] Nous y avons cru, nous avons aussi connu des moments plus difficiles que nous sommes parvenus à surmonter. Et notre persévérance nous a permis aujourd’hui d’aboutir au résultat que vous pouvez constater », a déclaré Mme Ouattara.

Dans la visite qui a suivi, les premières dames ont découvert un hôpital moderne, à la limite futuriste, correspondant aux standards internationaux, de l’architecture aux équipements.

Rien, même pas la décoration, n’a été laissé au hasard. Unité après unité, Mme Chantal Biya, qui compte à son actif un hôpital mère et enfant au sein de sa fondation, et dont la marque de fabrique est la promotion de l’accès aux soins de santé de qualité pour les populations, s’est retrouvée dans son élément. Son téléphone portable androïd bien en mains, la première dame n’a pas hésité à prendre des photos d’appareils médicaux « dernier cri ».

Certainement que des idées relatives à l’amélioration des plateaux techniques des formations sanitaires qui portent son nom au Cameroun, ont germé dans son esprit.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category