Economie

Carrefour des métiers et bourse de l’emploi: le pari de l’économie numérique

Pour la septième édition qui s’ouvre aujourd’hui à Yaoundé, les jeunes sont invités à relever le défi historique de leur génération qui passe par les TIC.

Depuis dix ans, des jeunes camerounais à l’imagination fertile et à l’intelligence avisée inscrivent leurs noms dans le cercle très select des innovateurs. Ce sont des précurseurs et des modèles qui devront montrer l’exemple lors de la prochaine édition du Carrefour des métiers et la bourse de l’emploi qui se tient à Yaoundé cette semaine du 5 au 7 décembre.

Débats, rencontres professionnelles, prospectives sur les métiers de l’économie numérique meubleront trois jours d’activités.

Le regard des universitaires et chercheurs dans le domaine ne sera pas en reste. Que ce soit pour les formations professionnelles, l’incitation à la création d’emploi, le cadre d’émulation et la mise en place des infrastructures modernes, des efforts ont été faits par le gouvernement ces dernières années.

Pour Zacharie Perevet, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle (MINEFOP), le Carrefour des métiers et la bourse de l’emploi font partie de ces démarches qui permettent de sensibiliser sur les opportunités d’emploi, les offres de formation dans les domaines divers.

Plate-forme de rencontre entre les parties prenantes du monde de l’emploi et de la formation professionnelle, qui s’appuie sur le triptyque formation-innovation-emploi, la septième édition  qui s’ouvre ce jour sera un cadre où les partenaires publics et privés se mettent ensemble pour promouvoir la formation et l’insertion professionnelle.

En effet, le thème : « Quelles formations et quels emplois au Cameroun à l’ère de l’économie numérique ? », s’inscrit dans la démarche des politiques publiques pour la promotion de l’économie numérique.

En témoigne le Plan stratégique du Cameroun numérique 2020 élaboré par le ministère des Postes et Télécommunications en mai 2016. Ce dernier prévoit une contribution de l’économie numérique au PIB de 5% en 2016 à 10% en 2020.

De même que la création d’emplois directs de 10 000 en 2016 à 50 000 en 2020 et la hausse des impôts de 136 milliards de F en 2016 à 300 milliards en 2020. Preuve s’il en faut qu’il y a du bon à  investir dans ce secteur en friche et dont le savoir-faire appartient à la génération actuelle.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps