Golfe de Guinée: la pêche sous surveillance

Ce sera l’un des grands points de la 19e session ordinaire du conseil des ministres de la Commission régionale qui s’ouvre jeudi matin à Yaoundé.
    
Depuis lundi dernier, des experts de la Commission régionale de pêche du golfe de Guinée (COREP) étudient dans le cadre de leur comité technique, les différents dossiers à soumettre aux ministres qui se retrouvent dès jeudi matin à Yaoundé en session ordinaire. Principal dossier qui requiert l’approbation du Conseil des ministres, le plan d’action stratégique (PAS) de la COREP pour la période 2016-2020. C’est une sorte de boussole du secrétariat exécutif pour la période indiquée. Il s’agit notamment du renforcement institutionnel et de la meilleure gestion des pêches dans la région. A ce sujet, il est attendu une relecture des instruments visant à promouvoir une aquaculture durable au sein des pays-membres. Il s’agit notamment des instruments régionaux de gouvernance des pêches et du protocole d’échange d’information. Faut-il le souligner, la nécessité de protéger les ressources halieutiques transfrontalières du golfe de Guinée appelle les Etats-membres à s’accorder sur les actions communes pour une gestion efficiente et optimale.
L’approbation de procédure des opérations budgétaires et comptables, l’adhésion au protocole relatif à la mise en place et à la gestion d’un système d’information sur les pêches et l’aquaculture en Afrique centrale sont aussi attendues des ministres. Le Conseil formulera des recommandations à l’endroit des Etats membres et du secrétariat exécutif pour la mise en œuvre des projets et programmes découlant du PAS.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category