Procès maurice kamto,FESPACO, déscentralisation au cameroun, nord west crisis

Economie

Jeunesse et Education civique: plaidoyer pour l’entrepreneuriat

 Le ministre Mounouna Foutsou a défendu une enveloppe de 15,605 milliards de F devant la Commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale.

Le ministère de la Jeunesse et de l’Education civique (Minjec) souhaite accroître le nombre de volontaires au sein de ses rangs et en dehors. 2018 devrait marquer le coup d’accélérateur du programme national du volontariat avec la formation des éducateurs relais et la création des clubs de volontaires, entre autres. Ces actions font partie des priorités du ministère, qui sollicite 15,605 milliards de F pour l’exercice à venir.

Pour l’investissement, le Minjec prévoit une enveloppe de 3,390 milliards de F, contre 12,215 milliards de F consacrés au fonctionnement. Le programme « insertion socio-économique des jeunes » se taille la part belle avec une enveloppe de 5,697 milliards de F.

Pour cause, l’Observatoire national de la jeunesse va consolider sa plateforme numérique avec l’inscription des jeunes à ses guichets, les pépinières d’entreprises agropastorales et d’économie numérique seront mises en place dans les centres multifonctionnels de promotion des jeunes, et des villages pionniers de 2e génération seront implémentés dans tous les arrondissements du Cameroun.

De plus, les jeunes de la diaspora vont bénéficier d’un accompagnement à travers le programme d’aide à leur retour au pays et leur insertion ou installation en entreprises. Un autre enjeu en 2018 sera l’élection d’un nouveau bureau au Conseil national de la jeunesse du Cameroun. Le Minjec se dit prêt à former les nouveaux organes au leadership et à la gouvernance de l’administration.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps