Economie

Carrefour des métiers: de belles perspectives

 Le bilan de ce rendez-vous affiche plus de 200 emplois offerts aux jeunes, mais aussi de nombreuses opportunités.

Jeudi 07 décembre 2017. Troisième jour mais aussi jour de clôture de la 7e édition du Carrefour des métiers et de la bourse du travail. On ne dirait pourtant pas. Tellement les visiteurs continuent d’affluer.

Et comme au premier jour, c’est le stand du Fond national de l’emploi (Fne) qui remporte la palme de l’espace le plus fréquenté. D’ailleurs, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Rendus à 13h ce jeudi, 1137 personnes étaient déjà passées dans ce stand soit 1056 demandeurs d’emploi, 81 employeurs et surtout 208 candidats insérés sur le site.

De quoi donner espoir aux jeunes encore en attente d’être reçus par un personnel de la structure opérationnelle de l’emploi au Cameroun.

Tout à côté, le ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel) enregistre également un nombre impressionnant de visiteurs. Ce département ministériel qui est au centre de l’événement, compte tenu de la thématique:

« Quelles formations et quels emplois au Cameroun à l’ère de l’économie numérique », a joué un rôle de sensibilisation au Carrefour des métiers. Sensibilisation, mais aussi éclairage sur les actions du Minpostel pour le développement du numérique.

  Un responsable rencontré sur le stand explique que les jeunes ont également été informés sur les techniques de maturation des projets, sur la formation aussi. Ceux des jeunes qui venaient déjà avec des projets étaient orientés vers des starts-uppeurs.

Cedric Nya, diplômé en informatique fait partie de ceux qui ont été édifiés sur les opportunités qu’offre le Minpostel.

Ce jeune est venu chercher des opportunités pour des projets qui lui trottent dans la tête. Deux au total. « Je souhaite mettre sur pied une application dans le secteur des bâtiments et travaux publics.

Ce sera un moyen de mettre en contact les entrepreneurs et les demandeurs de service de ce domaine », explique-t-il. De plus, ce jeune a en tête un projet de transformation de pomme de terre en compote, chips et surgelés. Il est reparti avec des contacts notamment du Piiasi avec qui il a promis de reprendre langue.

C’était cela le Carrefour des métiers et de la bourse de l’emploi 2017 qui a été clôturé hier. Trois jours d’échanges, trois jours d’opportunités à saisir… avec pour seul objectif, donner des axes d’orientation aux jeunes, pour une insertion dans le monde de l’emploi.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps