Interview: «Il faut cesser de jeter les ordures dans les rigoles»

Gérard Essi Ntoumba, coordonnateur de Projet d’assainissement de Yaoundé, PADY 2. 

 

La Communauté urbaine de Yaoundé vient de lancer une vaste campagne de sensibilisation contre les pratiques qui provoquent les inondations dans la capitale. Pourquoi une telle sensibilisation en ce moment?

La deuxième phase du Projet d’assainissement de Yaoundé, PADY 2, est en cours et concerne l’assainissement de la ville à travers la construction des ouvrages devant faciliter l’évacuation des eaux pluviales. Et pour assurer l’entretien de ces ouvrages, les habitants de Yaoundé doivent cesser de jeter les ordures dans les cours d’eau et les rigoles. Ceux-ci finissent par les obstruer et créent les inondations dans la ville. Ce sont de tels comportements que cette campagne lancée le 28 septembre dernier vise à redresser.

En quoi consiste-t-elle et combien de temps va-t-elle durer?

Afin de prévenir les inondations, la campagne consiste en la diffusion des messages qui sont déjà affichés sur des panneaux postés à travers la ville. Au total, il y aura 20 messages sur les panneaux qui seront alternés de temps en temps. Il y aura aussi des spots à diffuser sur les chaînes télé et les radios. Des visites à domicile par 35 animateurs conduits par sept superviseurs seront instituées. A raison de cinq animateurs par arrondissement plus un superviseur. Leur cible est de toucher 70.000 habitants en deux mois. Les opérateurs de téléphonie mobile ont été contactés. Ils vont envoyer 100.000 textes SMS aux résidents adultes de Yaoundé déjà sélectionnés. 1,8 million d’habitants de Yaoundé seront touchés en deux mois à travers les messages sur les panneaux, médias et des visites porte à porte. Il faut noter que d’autres campagnes de sensibilisation sont prévues dans les deux prochaines années pour clôturer PADY 2 qui a commencé en 2014 et finit en 2018.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie