Contacts chaleureux au Sénat

Marcel Niat Njifenji et la Très honorable Patricia Scotland ont eu un entretien cordial hier sur des questions de paix et de dialogue.

Une haie étoffée de 20 éléments de la compagnie d’honneur de la Garde présidentielle, en tenue d’apparat, sabres au clair, aux ordres de l’adjudant-chef Atangana Eto, se dresse sur les marches du palais des Congrès. Des jets d’eau visent le ciel, et rafraichissent l’air qui fait flotter les drapeaux du Cameroun et du Commonwealth.

C’est dans ce décor solennel que le président du Sénat, Marcel Niat Njifenji, a accueilli hier au perron du siège du Sénat, l’hôte du chef de l’Etat, la Très honorable Patricia Scotland, Secrétaire générale du Commonwealth.

Des salutations chaleureuses, puis un échange au rythme des pas mesurés sur le tapis rouge qui longe jusqu’à la salle de réunion. Marcel Niat Njifenji ouvre la séance en anglais, en rappelant la riche diversité culturelle du Cameroun. Puis, le président du Sénat, assisté des vice-présidents, présente son institution parlementaire, fonctionnelle depuis 2013.

Pour Marcel Niat Njjfenji, le Sénat est venu compléter le système bicaméral du parlement camerounais, et reflète le paysage sociologique et politique du pays.

Au-delà de légiférer, le Sénat assure aussi le contrôle de l’action gouvernementale. « Ce sont 100 sénateurs dont 30 nommés et 70 élus au suffrage universel indirect qui donnent sens en permanence au principe de navette parlementaire, interpellent le gouvernement, dans les deux langues officielles de notre pays », explique Marcel Niat Njifenji.

De plus, rappelle-til, le Sénat travaille à garantir et à sauvegarder ce que le Cameroun a de plus cher, à savoir l’unité, la paix et le vivre-ensemble. Prenant la parole à la suite, la Très honorable Patricia Scotland a dit toute son appréciation pour le travail parlementaire abattu par le Sénat.

Par ailleurs, elle a rappelé la volonté et l’engagement de son institution à travailler en étroite collaboration avec les parlements. Sur un autre plan, elle a réitéré l’engagement du Commonwealth à oeuvrer avec le Cameroun, pour la préservation de la paix, des libertés publiques et de l’unité des Camerounais. Pour elle, le dialogue et la justice sont les ferments du vivre ensemble et du progrès social.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie