Cameroun-Suisse; partenariat capital

 Les échanges sur les questions de migration et de formation des jeunes sont d’importants axes de coopération développés par les deux pays.

L’un des points clés de la coopération diplomatique entre le Cameroun et la Suisse est la question de la migration. Elle a régulièrement fait l’objet des concertations entre les deux gouvernements. Depuis la réouverture de l’ambassade de Suisse à Yaoundé en 2007, la relation bilatérale entre les deux pays s’est revitalisée.

Par ailleurs, membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), les deux Etats ont l’avantage d’avoir la langue française en partage. Grâce à cette proximité, la Suisse apporte un appui à la formation des étudiants camerounais. Des liens étroits de coopération se sont tissés entre les institutions académiques suisses et camerounaises à Yaoundé.

Une coopération intense s’est développée entre l’Ecole polytechnique de Yaoundé et l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), notamment par le lancement de deux programmes de cours en ligne ouverts (Massive Open Online Course, MOOC) ainsi que de CURES, un Centre conjoint de recherche sur la production d’électricité venant de sources renouvelables.

Dans l’ensemble, le Cameroun et la Suisse sont engagés dans des projets de développement. Même si l’aide bilatérale de la Suisse au profit du Cameroun est stoppée en 1999, les contributions suisses sont acheminées à travers des ONG ou d’institutions suisses en relation directe avec les services publics et la société civile.

Dans ce cadre, plusieurs centres de santé sont construit et des projets agricoles implémentés .

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie