Haut-Nyong: la gratitude des populations

Samedi dernier à Abong-Mbang, les communautés de ce département ont remercié le chef de l’Etat pour la nomination de deux de leurs fils au sein du gouvernement.

Une foule immense et bigarrée a pris d’assaut la place des fêtes de l’arrondissement d’Abong-Mbang, chef-lieu du département du Haut-Nyong, région de l’Est, samedi dernier. C’était dans le cadre d’une double cérémonie.

D’abord la clôture des rencontres familiales entre Joseph LE, ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra) et les communautés du Haut-Nyong. Ensuite les remerciements solennels adressés au président de la République, Paul Biya, pour la nomination de deux fils du Haut-Nyong au sein du gouvernement.

Pour assister à cette cérémonie, des invités spéciaux, parmi lesquels le représentant du secrétaire général du Comité central du RDPC, Hamadjoda Adjoudi et de nombreux membres du gouvernements. C’est par une prière œcuménique que les ministres du culte ont ouvert la cérémonie.

Pour les hommes de Dieu, Joseph LE, ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative et Oswald Baboké, directeur adjoint du Cabinet civil à la présidence de la République, sont deux fils qui, à l’image du Christ, sont considérés comme des envoyés en mission de ce département par le chef de l’Etat, Paul Biya.

Le maire de cette localité, Charmant Oyale, a demandé aux fils promus d’être de dignes ambassadeurs de leur communauté auprès des plus hautes instances de l’Etat. « Vous êtes au service de tous les Camerounais, mais n’oubliez pas vos origines. Cette nouvelle impulsion que vous donnez à l’esprit de solidarité doit toujours régner dans notre département », a-t-il souhaité. A sa suite, le président du comité d’organisation de ces rencontres, le Dr Daniel Ngoa Nguele a indiqué qu’à l’exemple des fourmis, les populations du Haut-Nyong doivent toujours marcher ensemble.

Au cours de cette ultime étape, le ministre Joseph LE s’est réjoui de la promotion du dialogue qui s’est dégagée des échanges ayant favorisé une communion directe avec tout le monde. « Le Haut-Nyong que nous venons de parcourir est en butte à des problèmes infrastructurels. Ne soyons pas pessimistes. Il y a des motifs d’espoir », a rassuré Joseph LE. Et d’ajouter :

« Ensemble capitalisons les nombreux atouts dont regorge le Haut-Nyong, comme ce bel esprit fraternel. Nous  voulons être des arbres qui produisent des fruits comestibles, juteux, des écorces médicinales. Nous sommes disposés à apporter notre contribution pour l’épanouissement de nos parents ».

Pour mener à bien la mission à lui confiée par le président Paul Biya, les chefs traditionnels, en guise de bénédiction ont offert au ministre Joseph LE un fauteuil pour bien assumer ses fonctions, une lance symbole du guerrier combattant et intrépide, et un chasse-mouches pour mettre hors d’état de nuire les mauvais esprits.

Dans cette démarche qui se veut inédite dans le Haut-Nyong, Hamadjoda Adjoudi a rassuré les populations sur le pacte de confiance qui dure et perdure depuis 1952 entre les populations et le président Paul Biya.

En guise de réponse, un appel à la candidature de leur « champion » à la prochaine élection présidentielle a été lancé par les populations. Une motion suivie d’une marche de soutien ont constitué l’apothéose des rencontres fraternelles du Haut-Nyong.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie