L’appel au dialogue

Au terme de son séjour de cinq jours au Cameroun, la Secrétaire générale du Commonwealth souhaite un « dialogue franc, compréhensif et inclusif » pour consolider la paix au Cameroun.

23h30. C’est l’heure à laquelle l’avion transportant la Secrétaire générale du Commonwealth a décollé de l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen vendredi dernier. Avant d’embarquer à bord de l’appareil de la compagnie Air France, Patrice Scotland dont le visage traduisait le sentiment d’une mission accomplie, a eu droit à une cérémonie d’au revoir présidée par le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang, entouré du ministre délégué auprès du Minrex, chargé de la Coopération avec le Commonwealth, Chief Dion Ngute, du ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, et des autorités administratives locales.

Peu avant son départ pour Londres, la SG du Commonwealth s’est exprimée sur le bilan de sa visite au cours d’un point de presse organisé dans l’un des salons VIP de l’aéroport international de Yaoundé. Face aux hommes et femmes des médias, Patricia Scotland a appelé les Camerounais à engager « un dialogue franc, sincère, compréhensif et inclusif » pour trouver des solutions à leurs divergences.

Cette demande précise-t-elle, émane des différents acteurs qu’elle a rencontrés au cours de son séjour tant à Yaoundé qu’à Buea où elle s’est rendue vendredi dernier. À ses interlocuteurs, elle a rappelé les principes et valeurs du Commonwealth basés sur l'égalité, la non-discrimination, la démocratie et l’Etat de droit.

Mais la Secrétaire générale du Commonwealth avise : « Ce dialogue doit se faire sans préalables et sans a priori ». Pour parvenir à un dialogue honnête et constructif, il faut, conseille-t-elle « adopter des attitudes favorables et cultiver la capacité d’écoute de l’autre ».

Interpellée sur l’agenda de ce processus, le patron du « Club des Gentlemen » a souligné que « c’est aux Camerounais de décider de sa forme, de son contenu et des modalités de participation ». Mais, ajoute Patricia Scotland, « le Commonwealth est disposé, pour accompagner ce processus, à apporter son expertise et son appui technique si le Cameroun en exprime le besoin ».

Comme elle l’avait déjà fait au cours du déjeuner d’Etat offert en son honneur par le couple présidentiel, la SG du Commonwealth a, au cours de l’échange avec les médias, réitéré le soutien de son organisation pour une nation camerounaise pacifique et unifiée. Et pour que le Cameroun redevienne ce « havre de paix » qu’il a toujours été, Patricia Scotland ne lésine sur aucun moyen, y compris la dimension spirituelle.

Elle a ainsi prié le Tout- Puissant « de bénir et de protéger le Cameroun en cette veille de la fête de la nativité». Ce voyage à la veille de Noël, conclut-elle, est une opportunité et une grâce pour la paix au Cameroun.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie