Ebolowa: le MINDEF dans les casernes

Joseph Beti Assomo a consacré la deuxième étape de sa visite dans le Sud aux unités de forces armées installées dans la capitale régionale.

C’est une région calme que le MINDEF a visitée les 6 et 7 octobre 2016. Après l’étape de Sangmélima, Joseph Beti Assomo a mis le cap sur Ebolowa, chef-lieu de la région du Sud. En compagnie du gouverneur Félix Nguélé Nguélé, du général des corps d’armée René-Claude Meka, chef d’état-major des armées et des officiers généraux, Joseph Beti Assomo  a visité les structures, formations et unités des forces armées installées à Ebolowa. Sur les lieux, il a vu, examiné, diagnostiqué les maux qui peuvent miner les dispositifs des forces installées ici et qui, pour lui, se doivent d’être efficaces. Le ministre a également rencontré les éléments des forces armées en service à Ebolowa. Joseph Beti Assomo a, à cette occasion, procédé à l’inauguration de l’antenne de la Sécurité militaire (SEMIL) d’Ebolowa.  
A la suite, le MINDEF a présidé une importante rencontre dans la salle polyvalente du collège régional d’agriculture. Lors de cette réunion, le MINDEF a tiré les leçons de sa descente dans les départements du Dja-et-Lobo et de la Mvila. En précisant qu’il se réserve la primeur de son rapport au chef de l’Etat, qui l’a envoyé sur le terrain. Il dit avoir transmis à toutes ces étapes, les félicitations du chef de l’Etat aux forces de défense et autres composantes, qui ont su continuer d’assumer malgré tout, leur service de maintien de l’ordre et de préservation de l’intégrité du territoire national. Il a insisté sur le respect de la discipline au sein de toutes les forces de défense nationale. Puis, le MINDEF a recommandé le renforcement et l’entretien de l’esprit de collaboration avec les autres  forces de maintien de l’ordre d’une part, les autorités administratives et les populations d’autre part. Pour le MINDEF, la situation particulière de la région du Sud, qui partage des frontières avec des pays voisins, impose des dispositions particulières. C’est pourquoi, il a invité toutes les populations de la région à plus de vigilance. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie