Investissement privé: six opérateurs s’engagent

Des conventions signées vendredi entre le gouvernement et des investisseurs dans le logement, la transformation de céréales et de cellulose, l’imprimerie, l’industrie métallique…

Six nouveaux opérateurs prennent le train de l’incitation à l’investissement privé au Cameroun. Nestlé Cameroun, déjà bien implanté dans le pays, a franchi le pas par la signature, vendredi dernier, avec le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (MINMIDT), Ernest Gbwaboubou, d’une convention pour étendre son unité de fabrication de produits alimentaires. L’investissement s’élève à 10 milliards de F et envisage la création de plus de 45 emplois à Douala. « Nous célébrons nos 50 ans d’existence au Cameroun et sommes heureux de poursuivre le développement économique et social du pays sous un cadre incitatif », a affirmé le directeur général de l’entreprise. Avec un montant d’investissement similaire, la Société civile immobilière Emergence compte s’illustrer dans la construction d’un hôtel trois étoiles à Yaoundé et de logements sociaux à Douala, Yaoundé et Bafoussam avec en prévision, la création de plus de 544 emplois, en prévision de la CAN 2019. 
De même, la société Graphics System a affiché ses ambitions d’investir sept milliards de F dans la construction d’une imprimerie industrielle qui devrait créer plus de 80 emplois à Douala. La Société Ferrocam Sarl, elle, se propose d’injecter un peu plus de deux milliards de F dans la construction d’une industrie métallique, avec à la clé, la création de plus de 280 emplois à Yaoundé. Avec un peu plus d’un milliard de F, la société Infotech veut mettre en place une chaîne de fabrication de bouteilles de gaz avec en promesse, la création de plus de 816 emplois.  
Les PME n’ont pas été exclues des échanges. Deux conventions ont été signées entre le MINMIDT et l’Agence de promotion des petites et moyennes entreprises (APME). Ainsi, Mako Industries ambitionne d’investir plus d’un milliard et demi dans son projet de construction d’une unité industrielle de transformation de la cellulose en produits dérivés à Yaoundé pour 73 emplois directs. La société Tamery Sarl, quant à elle, compte investir 647 millions de F dans la mise en place d’une unité de production, de transformation et de commercialisation des céréales à Foumbot avec 31 emplois projetés. D’après le MINMIDT, au total 98 conventions d’investissement ont été signées pour un volume financier de plus de 125 000 milliards de F et près de 38 030 emplois directs à créer ». 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie