Siphonnage de gaz: 435 bouteilles saisies

Un opérateur surpris en train de manipuler et transvaser le gaz dans un camp familial samedi dernier à Yaoundé. 

La prise était conséquente. 435 bouteilles de gaz siphonné ont été saisies par les éléments de la délégation départementale du ministère du Commerce (MINCOMMERCE) pour le Mfoundi samedi à Yaoundé. C’est dans les quatre murs d’un camp familial au quartier Kondengui que le contenu de nombreuses bouteilles était trafiqué. A l’arrivée des éléments du MINCOMMERCE, des vapeurs de gaz s’échappaient du camp. Le « laborantin », comme les éléments de la brigade de contrôle le surnomment, âgé de 17 ans environ, était à l’œuvre muni de son matériel de siphonnage. Le jeune homme a pris la fuite, néanmoins, les forces de police ont mis la main sur le propriétaire du domicile, M. Belinga. 
En fait, le mis en cause transvasait du gaz Camgaz dans des bouteilles SCTM. Une bouteille Camgaz était répartie en deux, voire trois bonbonnes SCTM. « Nous avons reçu plusieurs plaintes de ménagères qui nous ont amené à lancer notre investigation », indique Hilaire Foumane, chef de la brigade départementale des contrôles de la répression des fraudes du Mfoundi. C’est que, l’opérateur écoulait ses bouteilles trafiquées dans plusieurs points de vente. M. Belinga a été entendu sur procès-verbal par les éléments de la brigade de gendarmerie de Kondengui. « La procédure administrative va suivre son cours. Les bouteilles siphonnées ont été acheminées dans le magasin de la délégation. Dès cette semaine, elles seront pesées et mises en vente au prorata de leur poids. Le prix sera fixé en fonction de la quantité de gaz qui se trouve dans les bouteilles », a indiqué le délégué départemental, Jules Obama.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie