Lutte contre le terrorisme: la police judiciaire mieux outillée

Des certificats de formation remis vendredi dernier à des personnels de la police et de la gendarmerie au terme d’une série de formation.

Jean Baptiste Bokam, secrétaire d’Etat auprès du ministre délégué à la présidence chargé de la Défense en charge de la gendarmerie nationale, a clôturé vendredi dernier une série de stages de formation en police judiciaire adaptée à la lutte anti-terrorisme. La formation concernait à la fois les personnels de la gendarmerie et de la sûreté nationale. Il s’agit d’une plate-forme dont la mission est de réduire à sa plus simple expression les attaques terroristes en détectant les mouvements d’attaques kamikazes et l’utilisation des engins explosifs. 
Le SED a instruit les récipiendaires de saisir le poids de la responsabilité qui est la leur afin que les méthodes de profilage, de quête de renseignement apprises se traduisent par des résultats concrets une fois sur le terrain. La présence de l’ambassadeur des Etats-Unis était bien remarquée à cette cérémonie. Faut-il le souligner, les Etats-Unis apportent une assistance soutenue aux forces de défense et de sécurité du Cameroun, dans le cadre de la lutte contre Boko Haram. L’aide des Etats-Unis concerne la formation et la fourniture de la logistique pour renforcer la capacité opérationnelle des soldats camerounais au front contre le terrorisme. Martin Mbarga Nguélé, délégué général à la Sûreté nationale, était aussi présent à la cérémonie de fin de stage. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie