Présidentielle américaine: Trump fragilisé par ses déclarations

Les  dérives verbales du candidat républicain jettent le doute dans son propre camp.

Read also : Ciment : le sac à 4.600 F

Seuls les électeurs américains choisiront dans les prochains jours leur nouveau président. Pendant que la course à la Maison blanche bat son plein, certains propos du candidat républicain Donald Trump suscitent de plus en plus des interrogations. Il s’agit spécialement des propos tenus en 2005 mais révélés par les médias américains dans la nuit de vendredi à samedi dernier. Le candidat républicain affirme notamment : «  Quand on est une star, elles nous laissent faire. On fait tout ce qu’on veut (…) les attraper par la chatte… On peut tout faire ».

Read also : Renouvellement des organes de base du RDPC : ça démarre le 7 août

Il est vrai que le milliardaire a, depuis longtemps, habitué les Américains à des dérapages, mais cette fois-ci, beaucoup de ses compatriotes ont jugé ses déclarations machistes, vulgaires et obscènes. Certains ont remarqué que le comportement de Donald Trump n’a pas changé dès lors qu’il a entamé sa carrière politique. Il s’en était pris au physique d’une candidate à l’investiture républicaine en ces termes : « Regardez sa tête. Qui voterait pour ça. Est-ce que vous pouvez vous imaginer la tête de notre prochain président ? ». La misogynie du candidat républicain s’étend jusque dans son équipe de campagne. En juin dernier, le Boston globe révélait que les femmes de cette équipe  percevaient   en moyenne 25%  de salaire de  moins que les hommes. Donald Trump  ne se prive d’aucune considération ordurière vis-à-vis des femmes y compris des  tentatives d’agression sexuelle.

Read also : Vaccin Johnson & Johnson : plus de 300 000 doses réceptionnées

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category