Culture Bantu: le Cameroun en plein dans la relance

Le directeur général du Centre international des civilisations est venu partager la joie de la nomination d’un fils du terroir avec le ministre des Arts et de la Culture hier

Visite de courtoisie d’abord et expression de joie ensuite. Le directeur général du Centre international des civilisations bantu (Ciciba), le Pr. Antoine Manda Tchebwa, était l’hôte du Pr. Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Arts et de la Culture hier. Sourire aux lèvres au sortir de son entretien ayant duré plus d’une demi-heure, le patron de la Ciciba était porteur de bonnes nouvelles.

Celle de la nomination récente d’un fil du terroir, le Pr. Denis Zachée Bitja’a Kody à la fonction de directeur chargé de la recherche au Ciciba.

Un poste resté vacant depuis 23 ans. « Nous sommes venus partager avec le peuple camerounais la joie de la présentation officielle de notre directeur chargé de la recherche au Ciciba. C’est un fils de ce pays qui a été proposé à cette haute fonction grâce au choix du président de la République, Paul Biya », s’est réjoui le Dg de la Ciciba.

A en croire l’hôte du Minac, l’institution basée à Libreville au Gabon fonde tous ses espoirs sur ce poste incontournable dans le cadre de la relance et de la revitalisation de ses activités.  Au-delà de cette réjouissance, le Pr. Antoine Manda Tchebwa était également le messager de trois invitations d’envergure.

D’abord, celle que son institution a adressée officiellement au Minac pour la visite de son siège à Libreville. Ensuite, une deuxième invitation internationale du Brésil qui souhaite que notre pays prenne part à une manifestation à Sao Paulo les 5 et 6 mai prochain.

Ceci pour la simple raison que le Cameroun figure parmi les pays dont les ascendants ont été transportés au Brésil lors de la Traite négrière. « Les brésiliens veulent retrouver leurs ancêtres et la présence du Cameroun sera importante pour renouer le contact et puis retrouver ces sillons qui ont été brouillées par cette Traite négrière », a confié le patron de la Ciciba.

Et enfin, la troisième invitation est celle de la Guadeloupe. Toujours dans la même veine, les afro descendants de ce pays souhaitent aussi la présence du Cameroun.

Pour mémoire, le Ciciba compte 23 pays membres. Foyer de recherche, il est un espace où tous les peuples se revendiquant bantou célèbrent leurs retrouvailles et leurs valeurs communes à travers des manifestations culturelles, artistiques. De même que toutes les recherches proposées par les scientifiques de l’institution

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie