Parlement panafricain: de nouveaux membres arrivent

A l’ouverture des travaux lundi, le président Nkodo Dang a fixé les grands axes des travaux qui s’achèvent le 19 octobre prochain.

Ils sont une vingtaine de parlementaires issus du Niger, du Cap-Vert, de Zambie, de Mauritanie, d’Ouganda et de la République centrafricaine. A la faveur des élections récemment organisées dans leurs pays respectifs, ils ont prêté serment lundi à l’International Conference Center de Sharm El-Sheikh où se déroulent les travaux de la 3e session ordinaire de la 4e législature du Parlement panafricain (PAP). Ces nouveaux membres ont ainsi reçu leurs écharpes de cette instance législative de l’Union africaine qui siège ici dans la cité balnéaire égyptienne à l’invitation des autorités de ce pays. Ce moment protocolaire aura constitué la 2e phase de cette séance solennelle d’ouverture des travaux. 
A l’entame de ceux-ci, le président de la chambre, Roger Nkodo Dang, a fait le point à ses collègues de différents sujets qui seront discutés au cours des travaux. L’on parlera ainsi des droits de l’Homme, de la lutte contre le terrorisme, de la lutte contre la faim avec une communication qui sera donnée dans les prochains jours par José Graziano de Silva, le directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), de la réforme du système des Nations unies, un point sur lequel les Etats africains souhaitent ardemment voir le monde entier s’atteler pour accorder plus de place au continent.
Des sujets comme la promotion de la femme, les énergies renouvelables seront également abordés. Roger Nkodo Dang a fait le point à ses pairs de l’activité pendant l’intersession. Occasion pour lui de parcourir quelques Etats du continent en vue de plaider pour la ratification du Protocole de Malabo qui doit permettre au PAP de légiférer. Il a pour cela indiqué avoir reçu des assurances de pays comme le Bénin et le Burkina Faso, dont les parlements sont réunis en ce moment de satisfaire à cette attente qui exige 28 ratifications afin de permettre au PAP de passer d’un organe consultatif à un parlement aux pouvoirs législatifs pleins. Hier matin a également eu lieu la séance d’ouverture de la session conjointe entre le Parlement panafricain et le Parlement arabe, en présence des plus hautes autorités égyptiennes. Ce matin, les parlementaires continentaux vont entrer de plain-pied dans les débats de cette session.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie