Charly Mbarga: le plus percutant des percussionnistes

 Le collaborateur des grands artistes  signe son retour sur le marché discographique avec son troisième single intitulé « Kangaligaliya ».

Le tambour, son instrument fétiche n’a aucun secret pour lui. Et grâce à sa force de frappe dans le domaine, il a pu se tailler une place dans le milieu du showbiz musical. Ceci en collaborant avec des chanteurs de renom.

Ama Pierrot, Donny Eldwood, Jean Pierre Essome, Aie-Jo Mamadou, Bisso Solo et bien d’autres vedettes de la musique camerounaise ont eu à se délecter et à apprécier le génie indéfectible du percussionniste Charly Mbarga. Oui, Charly Mbarga,  puisqu’il s’agit de lui, a eu un parcours exaltant tout au long de sa carrière  lancée en 1996.

Un brin taquin, comme pour s’en convaincre, il s’autoproclame « le percussionniste le plus percutant » de sa génération.

Depuis 2013, l’artiste aux mille facettes (batteur, auteur-compositeur et chanteur) et chef d’orchestre de la diva du bikutsi, Lady Ponce, revêt de temps en temps le costume de chanteur. Aujourd’hui, Charly Mbarga propose un bikutsi endiablé au public grâce à son troisième bébé qu’il vient de mettre sur le marché. « Kangaligaliya », produit sous son label « Biwong Bane », est un single de deux titres.

Dénué de signification à priori d’après l’auteur, « Kangaligaliya » relate la vie et les expériences vécues du chanteur. Son second morceau « Ô Cameroun » est bien une interpellation à ses compatriotes.

Il prône la consolidation et le vivre ensemble dans « notre très cher et beau pays ». Quand il s’agit de parler de son histoire avec la musique, le batteur n’hésite pas : « C’est une histoire d’amour ! Je suis né percussionniste, c’est un don de Dieu que j’ai su exploiter.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie