Miss Cameroun 2018: la suite au tribunal

Caroline Biloa Kounou, candidate malheureuse, a attaqué en justice le résultat du dernier concours. Première audience ce jeudi.

La première audience de référé en vue d’examiner la requête de suspension d’exercice de la fonction de Miss Cameroun par la nommée Aimée Caroline Nséké a lieu ce jour au palais de justice de Yaoundé-Centre administratif.

Georges Théophile Timba, président du Tribunal de première instance de Yaoundé-Centre administratif a validé la requête à lui soumise par Caroline Biloa Kounou, candidate malheureuse de l’élection du 30 décembre dernier. Elle  assigne devant le juge de référé le comité d’organisation du Miss Cameroun, le président du jury, Claude Abaté, ainsi que la Miss contestée.

La partie plaignante souhaite que soit prise une mesure conservatoire, car en ce moment, l’attribution de la couronne fait l’objet de contestation et une procédure en annulation de l’élection du 30 décembre 2017 est actuellement pendante devant le Tribunal de Grande instance du Mfoundi. Il est reproché à la dernière élection de Miss Cameroun d’être entachée de tricheries, de fraudes multiples et autres irrégularités.

En attendant l’ouverture du procès relatif à l’annulation de l’élection, le juge de référé, dès 16h ce jour, va dire si oui ou non, Aimée Caroline Nseké peut entre-temps, continuer de porter le titre.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie