Le Minsanté auprès des dialysés de l’Hôpital général de Yaoundé

Sur hautes instructions du chef de l’Etat, André Mama Fouda est allé se rassurer que les dispositions prises pour la prise en charge des malades sont en bonne voie.

Mardi, le service d’hémodialyse de l’Hôpital général a reçu la visite du ministre de la Santé publique. Sur hautes instructions du chef de l’Etat, André Mama Fouda est allé se rassurer que le mouvement d’humeur entamé jeudi, par les malades sous hémodialyse a été suspendu. « Je suis venu m’assurer que le calme est revenu. Et que les malades souffrant d’insuffisance rénale sont en train d’être dialysés. Et également, les rassurer que le chef de l’Etat, suit de très près leur cas. Je suis venu et leur dire que toutes les dispositions sont prises pour que la situation revienne à la normale », a expliqué le ministre, André Mama Fouda.
Après la visite des malades, le Minsanté a tenu une réunion avec le directeur général de l’hôpital général, ceci en compagnie d’un haut responsable de la présidence de la République du Cameroun, ainsi que ceux de la société allemande Fresenius en charge des réfections des machines.  Les représentants des malades etaient également présents. Au cours des échanges, le directeur de l’hôpital général Pr. Elie Claude Ndam Ndjitoyap, a dressé un rapport de la situation au ministre. Selon ce dernier, le problème viendrait de la salle d’eau qui ne produit plus de meilleur rendement à cause de la défection d’une de ses membranes. Ce qui limite ainsi le fonctionnement des 17 générateurs chargés de faire l’hémodialyse. Au lieu de 17 machines, les patients sont obligés d’utiliser moins d’une dizaine. 
Il a également évoqué le problème de climatisation de la salle. Les  problèmes évoqués, ont commencé à trouver des solutions.  A en croire le directeur général de l’hôpital, dans une semaine, tout rentrera dans l’ordre. «  La membrane en panne a déjà été commandée en Allemagne, et les techniciens marocains chargés de la réparer sont en route pour le Cameroun ». Le ministre a alors insisté que le délai d’une semaine donné aux malades soit effectivement respecté. Concernant le transport de certains malades à Ebolowa, le directeur général a rassuré de l’effectivité de leur prise en charge sur les lieux depuis mercredi matin. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie