Promotion culturelle: le Japon en vitrine

 La communauté japonaise a célébré le festival culturel de son pays samedi dernier à l’Institut français du Cameroun à Yaoundé.

Le savoir-faire japonais était en vitrine samedi dernier à l’Institut français du Cameroun (IFC) à Yaoundé. C’était dans le cadre du festival culturel japonais. Evénement meublé de sons, danses, cinéma, défilés de mode et de plusieurs expositions dévoilant à n’en plus finir,  l’immense richesse de la culture de ce pays d’Asie.

Objectif affiché d’après Ryuichiro Kobayashi, chargé d’affaires de l’ambassade du Japon : présenter le patrimoine culturel japonais et tisser des liens d’amitié dans le domaine de la culture avec d’autres nations. En même temps, montrer les modèles de développement du Japon.

La troisième édition de ce festival organisé chaque début d’année a connu sans surprise la participation de plusieurs citoyens nippons. Les Camerounais ont également répondu massivement présent à l’événement. Ceci grâce aux bons soins des volontaires de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

Le public en a eu pour son compte à travers les projections de films et surtout des dessins animés à l’instar de « Wake up, girls », « Mangas » et « Anohama ». Des chefs-d’œuvre reposant entièrement sur le savoir-faire des créateurs japonais et qui se vendent comme des petits pains dans l’industrie internationale cinématographique et d’animation.

La projection du long métrage « Le voyage de Chihiro », sorte de présentation du modèle de développement du film d’animation japonais pour les plus jeunes aura suscité plus d’intérêt et de joie auprès du public. Les jeunes fans n’ont pas hésité tout au long de la projection à se fondre dans la peau de leurs personnages préférés, à travers les imitations diverses. D’après le chargé d’affaires de l’ambassade du Japon, la culture traditionnelle japonaise constitue une véritable richesse.

Au sortir de ce spectacle de plus de six heures, le représentant résidant de la JICA au Cameroun, Takayuki Muraoka, a fait savoir qu’il était avant tout question de partage des valeurs traditionnelles, des richesses et patrimoines culturels entre le Cameroun et le Japon. A cet effet, il a loué l’intérêt accordé par les Camerounais à leur tradition. Les deux pays ayant en commun la promotion du multiculturalisme.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie