Ngog Mapubi: X-Maleya met le feu

Le célèbre trio a donné un concert à la place des fêtes vendredi dernier, en l’honneur des jeunes de cette localité.

Festival de joie et de bonne humeur vendredi dernier à Ngog Mapubi. Le groupe X-Maleya y était en concert live. Un événement qui a drainé une foule immense à la place des fêtes, certains les ayant attendus sous les tentes depuis la matinée, d’autres n’y croyant même plus car Roger, Auguste et Haiss étaient attendus à 15h.

Toutefois, à leur arrivée vers 17h35, la foule est en liesse. Et le show est lancé d’emblée avec le titre « Yélélé », au grand bonheur des mélomanes ayant à cœur de venir se défouler pour le makossa comme le recommande la chanson.

Tour à tour, les titres phares de leur discographie sont revisités. « Doumba », « Mon ex », « Ndjocka », et même « Tchokolo », repris en chœur par les enfants notamment. Les jeunes exultent et s’extasient. Les moins jeunes ne sont pas en reste. Les téléphones non plus, car les fans ne veulent pas rater la moindre scène.

C’est un concours de photos, vidéos et selfies pour immortaliser les meilleurs instants d’un moment unique.  Certains essaient de rejoindre le trio, mais la sécurité veille. Certains tout petits qui ont la chance d’y accéder ne se font pas prier, et se trémoussent sur des airs bien connus. Un peu plus d’une heure de show au total, et d’agréables souvenirs  d’une virée en campagne du célèbre trio que les jeunes de Ngog Mapubi ne sont pas prêts d’oublier.

Ce concert a été organisé à l’initiative de Jean Emmanuel Pondi, élite locale, en marge d’une campagne de dépistage gratuit du VIH/Sida et des hépatites, piloté par l’Onusida. Présente au milieu des spectateurs, le Dr claire Mulanga Tshidibi, représentante de l’Onusida au Cameroun a encouragé les X-Maleya, à demeurer des modèles pour les jeunes. Elle leur a, en outre, remis des pin’s représentant des papillons rouges, pour qu’ils accompagnent la lutte contre la stigmatisation des personnes vivant avec le VIH/Sida.

Pour Jean Emmanuel Pondi, ce concert organisé à l’approche de la fête de la jeunesse vise à faire vivre aux jeunes de la campagne des émotions auxquelles ont souvent accès ceux des villes. « Il est important que vous ne voyiez pas les stars pas seulement à la télévision, mais que vous les voyiez aussi en personne.

Et je pense que vous devez savoir qu’on peut réussir en restant au Cameroun, sans avoir besoin de risquer sa vie dans la mer ou dans le désert. L’eldorado c’est ici et nous devons le construire ensemble », a-t-il lancé à l’endroit de l’auditoire, comme une bouteille à la mer.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie