260 jeunes au service de la Can

Ils vont participer à donner un meilleur visage à Douala pour la compétition.

C’est vrai, la Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football féminin ne se jouera pas à Douala, plutôt à Limbe, à un peu plus de 70 km de la capitale économique camerounaise, dans la région voisine du Sud-Ouest. Pourtant, les autorités de la ville tiennent à présenter le meilleur visage possible de Douala, la cité étant l’une des portes d’entrée du Cameroun. C’est dans cette mouvance que s’inscrit la 6e édition du programme « Occupation jeunes » pour l’année 2016, organisée par la Communauté urbaine de Douala (Cud). Une cuvée de 260 jeunes, sur le terrain depuis lundi 10 octobre, ce pour un mois, baptisée « Edition Can féminine ». L’auteur de ce nom de baptême, Louis Lucien Mandengue Mandengue, 4e adjoint du délégué du gouvernement auprès de la Cud, a expliqué le rôle que les stagiaires devront jouer : « Vous devez apporter votre contribution pour embellir et rendre propre la ville qui va recevoir beaucoup d’étrangers. Nous devons le sentir dans les travaux que vous allez effectuer. »
Parlant de travaux, les jeunes sont répartis dans trois ateliers : propreté générale ; travaux en régie ; identification des négligences urbaines. Dans ce troisième atelier, il s’agit de recenser les lieux et objets urbains qui nécessitent l’intervention et la maintenance des agents de la Cud. Entre autres, les nids-de-poule sur les routes, les feux de signalisation grillés, des coins sans bac à ordures, des plaques d’adressage qui se sont décrochées. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie