Femmes rurales: des dons de la première dame au Nyong-et-Kéllé

Du matériel agricole remis samedi au cours la célébration de la Journée mondiale, présidée à Matomb par le Minproff, Marie Thérèse Abena Ondoa. 

Samedi, jour de célébration de la Journée mondiale de la femme rurale, les agricultrices du Nyong-et-kéllé étaient en fête à Matomb. Mme Chantal Biya,  première dame du Cameroun leur a envoyé des brouettes, motopompes,  porte-tout,  pulvérisateurs, moulins à écraser…Ceci pour chacune des 11 associations de femmes recensées dans la localité.  Le don de Mme Chantal Biya leur a été remis par Marcy Niat,  épouse du président du Sénat, à la tête d’une forte délégation des dames du Cercle des Amis du Cameroun (Cerac). 
C’était au cours d’une grande cérémonie présidée à la place des fêtes de cet arrondissement, par  le ministre de la Promotion de la femme et de la Famille (Minproff),  Marie Thérèse Abena Ondoa, en présence de plusieurs membres du gouvernement, dont les ministres des Affaires sociales, des Postes et Télécommunications et du ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, entre autres personnalités. Ce qui n’a pas laissé les bénéficiaires indifférentes. « Nous sommes très contentes. Nous avons toujours souhaité qu’un membre du gouvernement arrive chez nous. Mais au lieu d’un seul, plusieurs nous ont rendu visite. En plus, nous avons reçu un important don de la première dame. Nous en sommes très honorées et nous disons merci à notre maman, Chantal Biya », a déclaré Marie Jolie Bell, présidente de l’Association des femmes rurales pour le développement du Nyong-et-Kéllé C’est que, comme toutes les femmes rurales,  celles du Nyong-Ekéllé sont des travailleuses. La descente effectuée dans les champs par les ministres l’a prouvé. Hélène Ngwos a, par exemple, un champ de manioc de quatre  hectares. L'Association des femmes Linga de Nkenglikok a sur plus de deux hectares des pépinières d'arbres fruitiers et de cacaoyers,  des poulaillers,  porcheries... Mais le manque de matériel agricole approprié, les difficultés d'écoulement de leurs produits se posent. S’adressant à ces agricultrices à l’occasion, le Minproff a promis que leurs problèmes seront résolus graduellement. Le thème de la célébration ayant trait à l’autominisation  de la femme rurale, Marie Thérèse Abena Ondoa a donné quelques actions menées dans ce sens. « Nous aidons la femme rurale à s'autonomiser en la formant au montage des projets.  Avec l'appui des partenaires et d'autres départements ministériels,  nous les appuyons dans la mise en œuvre de leurs activités agricoles. C'est-à-dire l'appui en matériel agricole et la transformation de leurs produits.  Il arrive parfois qu'elles ne puissent pas écouler. C'est pour cela que nous faisons appel au ministère compétent pour le désenclavement des pistes rurales », a-t-elle conclu. Avant de laisser place au défilé des groupes d’associations de femmes.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie