Armand Ndjodom: des postes aux routes

 Cet inspecteur des Postes et Télécommunications hors échelle est le nouveau secrétaire d’Etat auprès du ministre des Travaux publics chargé des routes.

Read also : Ciment : le sac à 4.600 F

Il a été admis à la retraite le 30 juin 2017. Il en est sorti vendredi dernier. Armand Ndjodom est le nouveau secrétaire d’Etat auprès du ministre des Travaux publics chargé des Routes. Auparavant, il occupait le poste de secrétaire général du ministère des Postes et des Télécommunications, suite à une nomination par décret du président de la République du 14 septembre 2012. Armand Ndjodom a servi l’Etat pendant plus de 27 ans.

Read also : Renouvellement des organes de base du RDPC : ça démarre le 7 août

Au début de sa carrière professionnelle en 1991, il est alors chef de service des distinctions honorifiques au ministère du Travail et de la Prévoyance sociale, avant de passer chef de service administratif et financier à la direction de l’ancienne Caisse d’épargne postale deux ans plus tard. En 2005, Armand Ndjodom rejoint les Services du Premier ministre comme attaché au Secrétariat général.

Read also : Vaccin Johnson & Johnson : plus de 300 000 doses réceptionnées

Suite à cela, il est nommé en 2010 Secrétaire général au ministère de l’Education de base, puis au Minpostel en 2012.

Read also : Jeux olympiques Tokyo 2020 : le Cameroun prend ses marques à Hita

Armand Ndjodom a suivi ses études à l’université internationale groupe Heci à Dakar au Sénégal, à Sungunkwan University de Seoul en Corée du Sud, à Management Training Center à Tokyo au Japon, ainsi qu’à l’Ecole nationale supérieure des Postes et Télécommunications, et à l’Ecole normale supérieure de Yaoundé.

Read also : Tirage au sort de la CAN 2021 : inspection au Palais des Congrès

Nanti d’un diplôme d’inspecteur des postes et télécommunications depuis 1989, Armand Ndjodom a également obtenu un doctorat en sciences de gestion en 2012. Du haut de ses 56 ans, ce père de trois enfants est originaire du département de la Boumba-et-Ngoko dans la région de l’Est.

Read also : Rdpc : 23 militants graciés et réhabilités

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category