SDF: vers une réélection de Nintcheu

Mais dans les coulisses, on s’active. Les trois candidats qui se sont retirés ont protesté contre l’admission de M. Nintcheu à travers une lettre.

L’élection des responsables régionaux du Social Democratic Front (SDF) s’est déroulée hier à la mairie de Douala III. A 15 h 30, alors que l’on attendait depuis 10 h la fin des derniers préparatifs électoraux, l’organe de supervision de l’élection a constaté que trois des candidats (Elimbi Lobe, John Ndangle Kumase et Célestin Djamen) à la présidence se sont désistés en raison de la qualification du candidat Jean Michel Nintcheu, comme concurrent à ce scrutin. « Cela ouvre la voie à une résolution qui élira Nintcheu », a indiqué à CT Denis Nkemlemo, l’un des superviseurs du vote. Les trois autres candidats ont protesté contre l’admission de M. Nintcheu à travers une lettre commune qu’ils ont adressée au sénateur Jean Tsomelou, président de la commission spéciale de réorganisation du SDF dans le Littoral. Ils y ont notamment observé que le président sortant a selon une décision de la direction du SDF « mis en péril et menacé l’intégrité du parti », ce qui a, entraîné la mise à l’écart du bureau en exercice. Par conséquent, déclarent-ils, M. Nintcheu ne peut être candidat, ni électeur… Attendu depuis quatre années, le renouvellement de la direction régionale du SDF met fin au processus qui a permis à ce parti classé second dans la région, de choisir des dirigeants pour la trentaine de circonscriptions électorales qu’il compte dans le Littoral.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie