Georges Elanga Obam: du Plan d’urgence à la Décentralisation

Avant sa promotion, il etait conseiller technique dans les services du Prime Minister.

Read also : Conseil d’administration : Blaise Moussa aux commandes

Jusqu’à 03h du matin samedi 3 mars dernier, anonymes et proches continuent à affluer à Odza à la résidence du nouveau ministre de la Décentralisation et du Développement local. Un nouveau département ministériel institution qui montre la détermination du président Paul Biya à accélérer le processus de décentralisation.

Read also : Barrage de Nachtigal : la sérénité de retour

Le chef de l’Etat l’a annoncé le 31 décembre 2017 et le 2 mars 2018, il a créé ce nouveau département ministériel. Celui-ci sera dirigé par Georges Elanga Obam.

Read also : Elite One: Retrouvailles Canon -Tonnerre

Conseiller technique au secrétariat général des Services du Premier ministre depuis 13 ans, Georges Elanga Obam était jusque-là coordonnateur du Plan d’urgence triennal.

Read also : Formations dispensées à l’étranger; 17 faux diplômes, 23 rejets

« Une expérience particulière » confie-t-il. Il a notamment sillonné tout le Cameroun et touché du doigt les problèmes de maturation des projets qui plombent plusieurs initiatives de développement dans nos villes et villages.

Read also : Campagne cacaoculture 2020-2022: 4 millions de plants disponibles

C’est donc un nouveau challenge pour celui qui est né, il y a 57 ans, à Nkilzok par Zoétélé dans le département du Dja-et-Lobo.

Read also : Council Police: Decentralisation Minister Puts Order

Georges Elanga Obam a fait ses études primaires et secondaires dans plusieurs régions du Cameroun en suivant son père fonctionnaire à ses différents lieux d’affectation. Il se stabilise quand il entre à l’Université de Yaoundé. Il est major à la sortie de la promotion 1985 de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature.

Read also : Vaccin contre le Covid-19: Les éclairages du gouvernement

Commence alors une carrière à l’Inspection générale de l’Etat où il est contrôleur d’Etat puis inspecteur d’Etat, avant d’être nommé directeur des ressources humaines au ministère de l’Education nationale en 2001. C’est quatre ans après qu’il est appelé à la Primature.

Read also : Lionnes indomptables: Les leçons d’une élimination

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category