Administration territoriale: Paul Atanga Nji, nouveau patron

Jusque-là ministre chargé de mission à la présidence de la République et secrétaire permanent du Conseil national de sécurité, il prend ses fonctions dans un contexte qu’il connaît bien.

Read also : Ciment : le sac à 4.600 F

Il quitte le cadre douillet de la présidence de la République où il était depuis près de onze ans, ministre chargé de mission pour prendre les commandes de ce qu’il n’hésite pas à qualifier luimême de « ministère sensible » de l’Administration territoriale.

Read also : Renouvellement des organes de base du RDPC : ça démarre le 7 août

Paul Atanga Nji se définit comme un produit du secteur privé qui a fait l’essentiel de sa carrière dans le secteur financier, notamment comme directeur de banque. « J’ai été pendant 12 ans directeur général de la Highland Corporation Bank.

Read also : Vaccin Johnson & Johnson : plus de 300 000 doses réceptionnées

Issu des milieux financiers, j’ai également beaucoup travaillé dans les milieux de la sécurité », indique celui qui, sur le plan politique, revendique bien son appartenance au RDPC où il a été président de la section de Mezam-I dans la région du Nord-Ouest, dont il est originaire et actuellement chef de la délégation permanente départementale du Comité central pour la Mezam.

Read also : Jeux olympiques Tokyo 2020 : le Cameroun prend ses marques à Hita

Les habitués de la cathédrale de Yaoundé l’y ont côtoyé à la messe du dimanche à 6 h 30 depuis bientôt 35 ans. Mais, derrière ce fervent croyant, se cache un homme à poigne et il reconnaît d’ailleurs que sa nomination à la tête du ministère de l’Administration territoriale, département ministériel qui retrouve son ancienne appellation, intervient dans un contexte bien particulier pour notre pays.

Read also : Tirage au sort de la CAN 2021 : inspection au Palais des Congrès

Un contexte marqué notamment par la guerre contre la secte terroriste Boko Haram, l’insécurité à l’Est du fait de la crise centrafricaine et la situation tendue dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Read also : Rdpc : 23 militants graciés et réhabilités

Parfaitement bilingue, et parlant de nombreuses langues nationales, il n’aura sans doute pas du mal à se mouvoir dans sa nouvelle administration qu’il indique devoir aborder « avec l’appui du président de la République et sous la supervision du Premier ministre, chef du gouvernement », mais également de ses collaborateurs des services centraux et extérieurs, comme il le rappelle.

Read also : Cameroun-Angola : le duel final

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category