2e meeting interclubs d’athlétisme : deux records battus à Bafoussam

Au saut en longueur chez les dames et chez les messieurs, Joëlle Sandrine Mbumi et Marcel Mayack II se sont illustrés le week-end dernier.

En réussissant un bond de 6.65, Joëlle Sandrine Mbumi a battu le record national du saut en longueur, détenu par Françoise Mbango Etonè (6.55m), depuis les jeux africains de Johannesburg le 16 septembre 1999. C’était lors du 2e meeting interclubs d’athlétisme qui s’est déroulé les 03 et 04 mars 2018 à Bafoussam, dans la région de l’Ouest.

Dans la même discipline en messieurs, Marcel Mayack II avec un saut de 7.93, relègue au second plan le record national de Frédéric Ebong Salle (7.88) réalisé aux jeux olympiques de Londres le 10 juin 2012. Selon Michel Nkolo, le directeur technique national d’athlétisme, ces records battus confirment la vitalité de l’athlétisme au Cameroun ces deux dernières années.

Pour illustration, dans les catégories de 100m et 200m, Germaine Emilienne Abessolo Bivina, Irène Laure Bell Bonong et Stéphanie Njuh Nsella dans une saine concurrence ont respectivement amélioré leurs performances pour s’approcher des records de Myriam Léonie Mani.

Durant les deux jours de compétition, près de 400 athlètes issus d’une vingtaine de clubs ont rivalisé d’adresse dans plusieurs épreuves : marche, saut, course, lancers… Au classement par équipe, « FAP et Injs, continuent à dominer l’athlétisme.  On observe de nouvelles équipes bien préparées qui viennent titiller ces clubs de tradition », constate Jean Claude Kammogne, entraîneur régional d’athlétisme à l’Ouest.

Selon Charles Kouoh Kotte, secrétaire général de la Fédération camerounaise d’athlétisme, « Avant il y avait du nombre et pas de qualité. Maintenant il y a nombre et qualité.

Nous avons constaté ces deux dernières années d’énormes progressions chez nos athlètes. Lorsque les infrastructures sont de qualité avec des athlètes bien encadrés et motivés, il va de soi qu’effectivement les performances ne peuvent que suivre.

Jusqu’ici, les records étaient battus par les athlètes de la diaspora. C’est la première fois que les sportifs locaux réalisent de tels exploits ». Les athlètes et le public sont repartis satisfaits, et attendent d’autres performances aux jeux du Commonwealth.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie