Employés de maison: des domestiques qui inquiètent

Ils semblent devenus incontournables dans notre société où les pères et mères de famille sont obligés de travailler hors du domicile.

Au Cameroun, le personnel de maison est devenu une nécessité. Notamment parce que de nombreuses épouses et mères de famille travaillent hors du foyer, ambitionnent de faire carrière et doivent, par conséquent, assurer au bureau. La demande de fées du logis, cuisinières, baby-sitters, jardiniers et autres chauffeurs est donc forte. « Ma vie professionnelle n’est pas possible sans mon personnel domestique : j’occupe un poste de responsabilité-clé dans une entreprise, j’ai des enfants en bas âge et un époux. Je dois faire en sorte qu’aucune de mes vies ne pâtisse de l’autre. Pour cela, j’ai recours à une jeune femme qui s’occupe de tout dans la maison : ménage, lessive, cuisine, baby-sitting. Le chauffeur, lui, conduit les enfants à l’école et dans leurs activités péris-colaires. Par la grâce de Dieu, depuis sept ans que j’ai cette petite unité, je ne déplore aucun incident », assure dame Menye, cadre dans une institution bancaire de la place.
Tous ceux qui ont recours au personnel domestique ne sont pas aussi satisfaits qu’elle. Une famille vient de perdre un jeune enfant à Yaoundé, assassiné brutalement par la ménagère. De nombreuses familles ont perdu la santé physique, spirituelle et l’unité par les manigances de leurs domestiques. D’autres encore, ont vu leurs économies et biens disparaître, emportés par ces gens. « J’ai récemment eu de sérieux problèmes avec mon époux qui m’accusait d’avoir volé ses six millions cachés à la maison à mon insu. Apparemment nos deux employées passaient la maison au peigne fin une fois tout le monde sorti. Elles ont trouvé l’argent et se le sont partagées. C’est au commissariat qu’elles sont passées aux aveux. J’étais déjà sur le point de perdre mon foyer », témoigne une mère de famille. Les enfants d’une autre ont été initiés à la sorcellerie par leur nounou. 
La liste des horreurs commises dans les domiciles par cette catégorie de personnes est interminable : vol, abus sexuels, pratiques mystiques, destructions de biens, contamination, calomnies, ragots, etc. C’est clair qu’il est difficile de trouver la perle rare. D’aucuns misent sur le bouche à oreille pour ce faire. Il existe aussi des agences de recrutement spécialisées qui se chargent de dénicher du personnel de rêve, c'est-à-dire avec plusieurs années d'expérience, de solides références vérifiables, un casier judiciaire vierge. Les CV répondant à ces critères ne sont pas légion. « C’est Dieu seul qui nous garde. Ces gens sont généralement de parfaits inconnus pour nous. Nous leur confions nos maisons, nos affaires, nos enfants pendant que nous sommes au travail. C’est Dieu seul qui sait ce qui se passe dans nos maisons en notre absence. Celui-là peut décider de cracher dans la soupe, martyriser un enfant, faire venir un marabout : on n’en saura rien. Vraiment que Dieu nous vienne en aide », laisse tomber Agnès Z., fonctionnaire et mère de famille.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie