Centrafrique: plus de 10 morts à Ngakobo

Le carnage survenu samedi dernier dans cette localité du nord près de Bambari a été attribué à des individus armés encore non-identifiés. 

Read also : Conseil d’administration : Blaise Moussa aux commandes

Le camp des déplacés de Ngakobo, localité du nord de la République centrafricaine, a été dans la nuit de samedi dernier, la cible d’une attaque armées. Selon un communiqué de la Mission multidimensionnelle intégrée de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA), onze personnes ont été tuées par balles. Le même communiqué précise qu’une dizaine d’autres ont été blessées au cours de la même attaque et évacuées dans un hôpital de Bambari. Pour l’instant, les auteurs de cette tuerie ne sont pas encore identifiés. La mission onusienne a déclaré avoir déployé des patrouilles pour retrouver les assaillants. «Pendant que la MINUSCA intervient sur tous les fronts pour s’interposer, mettre hors d’état de nuire les assaillants et s’assurer de l’intégrité de la vie des populations civiles, il est intolérable que des agitateurs puissent tenter, une nouvelle fois, de (...) semer la désolation au sein des populations civiles», a déploré Parfait Onanga-Anyanga, chef de la mission onusienne, cité dans le communiqué. D’autres sources parlent de 13 morts. 

Read also : Barrage de Nachtigal : la sérénité de retour

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category