Pékin qui attend Paul Biya

Dans la capitale chinoise, les préparatifs se peaufinent en vue de la visite d’Etat du président de la République, Paul Biya, dès demain.

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

Le temps est plutôt frais en cette fin mars à Pékin. Avec un thermomètre qui oscille entre 0 et 16 degrés, le pull-over, le manteau et l’écharpe sont de rigueur. Il en faut pourtant plus que ces températures basses pour avoir raison de l’ardeur au travail des vaillantes populations chinoises.

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

Les larges rues de la capitale grouillent toujours autant de monde. À pied, à vélo ou en voitures, les Chinois sont en mouvement perpétuel. Ces scènes de vie dans les rues renvoient sans cesse l’image d’un peuple au travail, qui a bien conscience de tenir son destin en main.

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

C’est dans ce décor que le président de la République, Paul Biya, prend place demain, à l’occasion d’une visite d’Etat très attendue. Le chef de l’Etat aura l’honneur d’être le premier dirigeant du monde à pouvoir, de vive voix, féliciter le président chinois qu’il rencontrera pour la première fois.

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

Xi Jinping, fraîchement réélu avec en prime une historique levée de la limitation des mandats présidentiels, a vu ses pouvoirs renforcés au cours des sessions paritaires de l’Assemblée populaire nationale et de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC).

Read also : Loi de finances 2021 : de grandes innovations fiscalo-douanières

C’est donc un président chinois auréolé de la confiance de son peuple qui a les cartes en mains pour mettre en œuvre un ambitieux programme de développement destiné à permettre à la Chine de franchir un autre cap dans sa marche irrésistible.

Read also : Mise en place des exécutifs régionaux : le jour-j

Dans ce contexte, la programmation de cette sixième visite du président Paul Biya en Chine est déjà révélatrice de la haute estime dont jouit le Cameroun auprès de ce géant de l’économie mondiale, bien déterminé à être le numéro un à brève échéance. C’est donc une visite de la plus haute importance qui se prépare avec minutie depuis de longs mois.

Read also :

Martin Mpana, l’ambassadeur du Cameroun en Chine, à la manœuvre, côté camerounais, a battu le rappel des collaborateurs et des membres de la communauté camerounaise en Chine, pour faire de ces 72 heures, une grande réussite, à l’image de la cinquième visite d’Etat de Paul Biya, qu’il avait déjà pilotée en juillet 2011.

Read also :

A l’ambassade, où des personnels du ministère des Relations extérieures sont venus en renfort, les heures de sommeil se comptent sur les doigts de la main. « On dormira après », lance l’ambassadeur, bien concentré sur son objectif.

Read also : Excès de vitesse : 20 automobilistes suspendus de conduite

Et si le Cameroun et la Chine tiennent tant à la réussite de cette visite d’Etat, c’est qu’elle devrait se situer dans le prolongement d’une belle série de rencontres au sommet. Le Cameroun a accueilli le président Hu Jintao en février 2007.

Read also : Accès à un compte bancaire: Seulement un adulte sur 10

Le président Biya quant à lui, s’est déjà rendu en Chine cinq fois : mars 1987, octobre 1993, septembre 2003, novembre 2006, juillet 2011. Au cours de sa dernière visite d’Etat, sept importants accords de coopération avaient été signés pour près de 42 milliards de F.

Read also : Attestation de virement irrévocable: L’informatisation engagée

Ils concernaient la coopération économique, mais aussi les secteurs de la santé et du tourisme. La visite d’Etat du président Biya qui démarre ce jeudi devrait se dérouler dans le même état d’esprit.

Read also : Immunité: Aucune certitude

D’ailleurs, les férus d’astrologie chinoise notent que cette année du Chien qui vient de commencer est caractérisée par la sincérité, la vitalité, la loyauté, le pragmatisme et la responsabilité. Des valeurs reconnues à l’amitié entre la Chine et le Cameroun.

Read also : Plan triennal « Spécial Jeunes »: Des financements pour les projets

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category