Mariage d’enfants au Cameroun: comment en finir?

«Paroles de filles», une exposition-photo montre la voie!

 

Chaque année, environ 15 millions de jeunes filles sont forcées de se marier avant leur 18ème anniversaire. Au Cameroun, une jeune femme sur cinq (20%) âgée de 15-19 ans est actuellement mariée. Les filles mariées de manière précoce sont ainsi privées de leur enfance, isolées socialement et privées des possibilités de scolarisation et de l'emploi.

Chacune de ces filles à une histoire à raconter. A cet effet, dans le contexte de la campagne nationale pour mettre fin aux mariages d’enfants, le Haut-commissariat du Canada, en collaboration avec l’Institut Français du Cameroun et l’UNFPA organisent du 18 au 30 octobre 2016 à l'Institut Français du Cameroun à Yaoundé, une exposition- photo intitulée «Paroles de filles ». L’exposition présente des histoires passées sous silence des filles forcées de se marier en bas âges ou qui ont failli l’être et qui cherchent à faire valoir leurs droits. Elle rapporte aussi les histoires des membres de leurs communautés et des partenaires qui plaident à leurs côtés pour le changement.

Le vernissage de l’exposition débutera dès 18 heures, par une conférence-débat sur le thème : « Le Mariage d’enfants au Cameroun: Comment en finir? ». Des panelistes, parmi lesquels une Députée Junior, victime du mariage précoce, débattront sur les causes et les conséquences complexes du mariage d’enfants et des pistes éventuelles pour en sortir. Il sera aussi projeté au cours de la conférence le film intitulé: «Mariées trop tôt », produit par l’UNICEF.

Après Yaoundé, ces photos feront le tour du Cameroun et seront exposées à Douala, Bamenda, Ngaoundéré, Garoua, Maroua, dans les Alliances Franco-Camerounaises.  

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie