Miss Fenac 2016: les 20 finalistes dévoilées

Les demi-finales du concours de Miss dans le cadre du festival national des Arts et de la Culture ont eu lieu le 16 octobre dernier au Centre culturel camerounais à Yaoundé.

Elles étaient 39 au départ. 20 d’entre elles ont été retenues pour prendre part à la finale du concours de Miss, organisé en novembre prochain à la faveur du Festival national des Arts et de la Culture (Fenac) 2016 au cours de cette soirée rythmée des demi-finales. Présidée par le ministre des Arts et de la Culture, Narcisse Mouelle Kombi, les sélections ont eu lieu au Centre culturel camerounais à Yaoundé, le 16 octobre dernier. 
Sur des mélodies d’artistes du terroir (Tata Kingué, Bebe Manga, Govinal, Faadah Kawtal, Locko) les candidates ont défilé devant un jury présidé par Dr Blaise Kele. Habillées par des créateurs renommés (Alexander Akande, Dio Ali, Joël Choupa…), les demoiselles ont su arracher des salves d’applaudissements au public, notamment dans leurs tenues de plage. Séparées par aires culturelles (Sawa, Grassfields, Fang-beti et Soudano-Sahélien) les filles ont été notées sur plusieurs critères à l’instar de l’élégance, la démarche, l’expression en langue maternelle, la culture générale… Parlant de culture générale, la phase de questions-réponses s’est avérée critique. Morceaux choisis : « Comment appelle-t-on le ministre sous la tutelle duquel l’on organise le Fenac ? Combien d’ethnies compte votre aire culturelle ? Combien d’artistes compte le groupe X-Maleya ?... » Des questions apparemment évidentes, mais auxquelles certaines candidates ont eu du mal à répondre. Si certains pensent qu’il s’agit d’un déficit intellectuel, des professionnels des concours de beauté comme Miss Cameroun 2013, Valérie Ayena explique : « Ce n’est pas évident de parler devant tout ce monde. Surtout quand il y a des cris. Je pense qu’elles ont donné le meilleur d’elles-mêmes. »
La fête était belle. Les spectateurs venus nombreux ont eu droit à des lives d’artistes de renom. L’amusant Boli Bolingo, l’imposant Donny Elwood, le captivant Claude Ndam, l’émouvant Tonton Ebogo et l’incontournable Ballet national ont offert un show remarquable. Transparence oblige, le Minac a tenu à ce que les concurrentes reçoivent leurs primes, séance tenante. Une consigne saluée par les parents des candidates. Les montants des primes allaient de 50 000 à 100 000 F selon les rangs. Le gros lot d’1 million de F sera décroché lors de la finale par la miss. Miss Fenac 2016 sera connue le 12 novembre prochain, à l’esplanade du Musée national.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie