Panthère du Ndé: le comité de normalisation saisi

La situation du club présentée à la presse ce vendredi 23 mars à Douala par sa présidente Chantal Lewat.

Ce jeudi 22 mars, pour le compte des matches en retard de la première journée du championnat Mtn Elite Two, la Panthère sportive du Ndé était à Bafang, pour y affronter AS Matelots. Le match n’aura jamais lieu. Du moins, pas dans cette ville : une autre formation fera face à AS Matelots le même jour, mais plutôt à Dschang, au stade du Cenajes – partie disputée à huis clos.

Ces faits et bien d’autres ont été présentés à la presse vendredi 23 mars dernier à Douala, par la présidente du Comité provisoire de gestion (Cpg, créé ce 2 mars 2018 à Bafoussam par le comité de normalisation de la Fécafoot) de la Panthère du Ndé, Chantal Lewat.

Les quelque trente hommes et femmes de médias présents en apprendront plus sur les actions actuellement menées pour sortir le club de la crise. « Il y a quelque chose qui ne va pas. Ce n’est plus de football qu’il s’agit », a déclaré la présidente du Cpg, pour souligner la gravité de la situation.

Le comité de normalisation a ainsi été saisi en date du 19 mars, au sujet de « licences parallèles » établies pour des joueurs, à l’insu du Cpg, « avec la complicité de certains agents de la Fécafoot ». Chantal Lewat souhaite donc voir démantelé « ce réseau qui continue de déstabiliser le Comité provisoire de gestion » de la Panthère.

Elle martèlera par ailleurs que le club « appartient à tous les fils du Ndé », et qu’il n’est donc pas question qu’un groupe de personnes l’accapare. Rappel, le Cpg a été mis sur pied pour une durée de trois mois, avec comme missions de gérer le club, d’en élaborer les statuts, et de convoquer une assemblée générale élective.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie