Ecologie, technologies: a la découverte du savoir-faire chinois

Le chef de l’Etat, Paul Biya, a visité trois institutions oeuvrant respectivement dans le développement durable, l’information et la communication, vendredi dernier à Beijing.

Vendredi 23 mars 2018 a véritablement été une journée marathon pour le président de la République, Paul Biya, en visite d’Etat en Chine, en compagnie de son épouse, Mme Chantal Biya. Au deuxième jour de cette visite donc, le président Paul Biya est descendu dans un certain nombre d’institutions à Beijing. Au rang de celles-ci : le Réseau international de recherche sur le bambou et le rotin (Inbar), Huawei et Startimes.

Arrivé au siège du Réseau international de recherche sur le bambou et le rotin, le chef de l’Etat a été accueilli par Mme Jing Zehui, co-présidente du conseil d’administration, et Hans Friederich, directeur général. De la présentation de Mme Jing Zehui, l’on a appris que l’Inbar oeuvre pour le développement durable, à travers la promotion du bambou et du rotin, depuis la production jusqu’à l’utilisation.

Ce faisant, l’institution met en exergue le potentiel du bambou pour préserver les forêts tropicales et ralentir le rapide déclin des ressources génétiques forestières, en offrant d’autres possibilités en remplacement des produits dérivés du bois. Le Cameroun est membre de cette Ong et a d’ailleurs signé un mémorandum d’entente avec elle depuis 2013. De la projection vidéo et de la visite guidée de l’institution qui ont suivi, le président de la République, Paul Biya, a découvert avec grand intérêt les nombreuses potentialités du bambou.

Abondante, ultra-écologique et très résistante, cette plante a un avenir radieux comme matériau de construction. Le siège de Huawei, entreprise offrant des solutions globales dans le domaine des Tic, a constitué le second arrêt de cette journée marathon. Accueilli à son arrivée par Peng Song, directeur Afrique du Nord de Huawei, le président Paul Biya a immédiatement été conduit à travers les installations du siège pour une visite.

Au cours de la réunion qui a suivi, Peng Song a fait le point sur l’action de Huawei en faveur du développement de l’économie numérique locale, tout en promettant de poursuivre ses investissements dans les infrastructures des TIC pour les générations futures. La coopération entre le Cameroun et Huawei porte sur différents domaines dont l’éducation, la sécurité publique, les énergies renouvelables et les mutations technologiques dans les secteurs public et privé. « Ma visite chez vous montre notre désir cordial de continuer la coopération entre mon pays et votre société.

Je souhaite en avance le succès de notre coopération », a déclaré Paul Biya au terme de sa visite. Troisième arrêt : le siège imposant et flambant neuf de Startimes, construit sur plus de 32 000 m2 dans la zone économique de Beijing. L’entreprise qui, oeuvre dans le domaine de la migration vers la TNT, propose aux Etats une solution globale intégrant financements et infrastructures.

Le président de la République y a été accueilli par le Pdg, Pang Xin, en présence du directeur général de la Crtv, Charles Ndongo.

Pendant une trentaine de minutes, le président de la République a visité une partie des treize studios d’enregistrement d’émissions et de plateaux que compte la structure. Il a également découvert les technologies innovantes qu’elle offre pour les marchés africains telles que les smartTV (télévision intelligente). Paul Biya a signé le livre d’or de l’entreprise avant de quitter les lieux à la nuit tombée.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie