Reprise économique: l’Afrique prépare le terrain

Des réflexions s’ouvrent ce lundi à Abidjan dans le cadre d’Africa CEO Forum, pour trouver des stratégies d’arrimages des grandes entreprises du continent aux mutations en cours.

L’intelligence artificielle, le Big Data, la robotisation. Ce sont-là quelques évolutions technologiques qui impactent déjà l’économie. Le site supinfo.com estimait déjà, il y a trois ans, à 8,9 milliards de dollars (plus de 4 700 milliards de F), le chiffre d’affaires du marché du Big Data.

S’essayant par la même occa- sion à des projections à 48,3 milliards de dollars (environ 25 000 milliards de dollars) cinq ans plus tard, c’est-à-dire en 2020. Et une croissance annuelle du marché estimée à 40%, portée par l’intérêt de plus en plus grandissant de nombreuses entreprises pour ce secteur. Cette révolution digitale, comme toutes celles qui s’opèrent en ce moment sont autant d’opportunités que de menaces.

« Révolutions digitales : transformer les menaces en opportunités ». C’est le thème, - bien à propos-, de la conférence plénière d’ouverture de la 6e édition du Africa CEO Forum qui s’ouvre ce lundi matin à Abidjan en Côte d’ivoire. L’entrée en matière de deux jours de réflexion à laquelle Jeune Afrique Media Group, organisateur de l’événement a convié 1200 participants venus de plus de 60 pays, issus du monde de l’entreprise, de l’investissement et de la politique. 

Le thème général de ce rendez-vous annuel du secteur privé africain : « Champions africains : l’heure de la transformation » a été retenu à dessein. En effet, depuis près de deux décennies, les entreprises africaines tiennent bon, malgré le vent de ralentissement qui a soufflé sur le continent. De fait, la reprise économique amorcée en Afrique leur offre le cadre idéal pour accroître leur compétitivité et se hisser à la hauteur de la concurrence mondiale.

L’inclusion financière, la logistique, l’accès à la santé ou à l’éducation, la compétitivité agricole sont quelques domaines en Afrique qui peuvent bénéficier des effets positions des révolutions digitales en cours. Avec un climat des affaires propice et des financements conséquents, une nouvelle génération d’entreprises dynamiques est à même de naître. Celle-là, qui fera de la prochaine décennie en Afrique, celle de la transformation entrepreneuriale.

Au moment où s’ouvre cette réflexion sur la transformation des champions africains, le Cameroun est lui aussi engagé dans la promotion de ses champions nationaux. Un chantier mené en synergie par le gouvernement et le secteur privé depuis 2016 et dont l’orientation clairement affichée est la transformation des matières premières locales.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie