Tchad: l’Afrique pétrolière en conclave

Les ministres de l'Organisation des pays producteurs de pétrole africains sont réunis depuis hier à N’Djamena.

La capitale tchadienne abrite depuis hier une conférence des ministres de l'Organisation des pays producteurs de pétrole africains (OPPA). Cette rencontre qui se tiendra jusqu’à la fin de la semaine, a pour objectif de faire de la question de l’énergie le sujet crucial de l’agenda de développement du continent. Ce conclave ambitionne également d’ouvrir les portes à de nouveaux adhérents. L’OPPA entend enregistrer un maximum de pays dans le but de pouvoir peser au niveau continental et international.

A en croire le secrétaire exécutif de cette organisation, l’énergie occupe une place de choix parmi les besoins essentiels des populations en Afrique. «La consommation de l’Africain est aujourd’hui l’équivalent de 0,3 tonne, pendant qu’en Europe ils sont à 4 tonnes équivalent pétrole.

L’Amérique a 8 tonnes équivalent pétrole et la moyenne mondiale est de 1,6 tonne équivalent pétrole. On ne peut pas développer une économie si on a une si faible consommation énergétique», reconnait Mahamane Lawal Gaya. Il pense aussi que le continent doit faire de l’indépendance énergétique une priorité, d’autant plus qu’il dispose de nombreuses ressources pour y faire face. «Dans 52 pays sur les 54, on procède à des recherches et à l’exploitation du pétrole. Nous avons une vingtaine de pays qui exploitent le pétrole aujourd’hui.

Les 18 pays membres de notre organisation, plus le Soudan du Sud et la Tunisie, qui - je l’espère aussi, seront bientôt membres de notre organisation. Les 32 autres pays sont dans la phase de recherche pétrolière. L’essentiel des ressources pétrolières mondiales est localisé en Afrique. L’avenir mondial des hydrocarbures va se jouer en Afrique», a-til ajouté.

Créée en 1987, l’OPPA compte 18 pays africains producteurs de pétrole dont le Cameroun. Basée à Brazzaville au Congo, cette organisation intergouvernementale a pour objectif de promouvoir les initiatives communes en matière de politique et de stratégie de gestion dans tous les domaines de l’industrie pétrolière. Ceci, dans le but de permettre à ses membres de tirer profit des activités d’exploitation du pétrole.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie