Affermage de l’eau potable: la transition en eaux calmes

 Le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, a rencontré le top management et le personnel de la Cde hier à Douala.

Le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba, est à Douala depuis hier, 5 avril, pour une visite de travail avec les différents acteurs impliqués dans l’opération de clôture de l’affermage du service public de l’eau au Cameroun.

C’est connu de longue date, le 30 avril prochain prend fin le contrat avec la Camerounaise des Eaux (Cde), qui avait démarré ses activités le 02 mai 2008.

Cette cessation d’activités n’allait pas sans susciter des spéculations, voire des inquiétudes, notamment au sein du personnel de l’entreprise qui, pendant une décennie, s’est chargée de la production, du transport, de la distribution et de la commercialisation de l’eau potable sur le périmètre affermé – à savoir 114 centres urbains et périurbains.

Il a donc été question, pour l’essentiel, de venir rassurer les employés de la bientôt ex-Cde. Le Minee a eu deux séances de travail au siège de l’entreprise à Bonanjo-Douala. D’abord avec le top management, puis avec des représentants d’employés.

Des échanges qui sont tenus à huis clos. CT apprendra néanmoins que plusieurs problèmes, traduisant les préoccupations sus-évoquées, ont été soulevés devant le Minee. Par exemple, une cérémonie de remise de médailles, « qui est en suspens », sera « organisée dans les prochains jours. » Tout va dépendre de la trésorerie de l’entreprise, selon un des participants aux échanges.

Par ailleurs, la question des congés va se gérer entre Cde et Camwater, idem pour les avancements ou autres reconstitutions de carrière. Ces questions seront examinées par des comités conjoints.

Toujours au sujet de la transition, « les droits ne posent pas de problème », indique Jean Tsanga, président du syndicat national des Employés de l’eau potable. « On parle de continuité, ce qui signifie que nos anciennetés sont préservées, et les salaires actuels seront payés à la Camwater », ajoute-t-il, avant de confesser que le personnel avait effectivement « des soucis ».

Mais « l’intervention du ministre a pu désamorcer la bombe en nous rassurant, non seulement sur nos demandes envers la Cde, mais aussi sur la prochaine fusion qui va s’opérer au niveau de la Camwater. »

De fait, le Minee a donné des assurances : les acquis sociaux seront préservés. La suite de la visite de travail de Gaston Eloundou Essomba prévoit des séances de travail ce 6 avril à la Camwater.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie