Entrepreneuriat agropastoral: 4,4 milliards pour soutenir les jeunes du secteur rural

 Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a visité et encouragé du 4 au 6 avril dernier, les jeunes producteurs du secteur agropastoral soutenus par le programme AFOP.

En ce jour de célébration de son 31è anniversaire, en guise de cadeau, Arouna Pouenpona Njoya a reçu dans sa plantation le ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Minader). Au ministre Henri Eyebe Ayissi, ce jeune producteur a présenté ses réalisations.

Sur un espace de huit ha basé à Mangoum (Foumbot), il cultive plusieurs spéculations : la tomate, le maïs, le haricot vert, les pastèques, le haricot… La seconde escale du Minader se déroule dans la plantation d’un autre trentenaire. A Matapa (Koutaba), Siméon Mboumbouen Njoya est en pleine récolte de tomates. Il cultive aussi sur son champ de 2,5 ha, des produits tel que le maïs, le haricot, les légumes et condiments verts, les pastèques…

Ces deux entrepreneurs agropastoraux utilisent en plus des membres de leurs familles, deux à trois employés permanents et une vingtaine de temporaires environ. Côté production, le premier récolte entre 900 à 1000 cageots de tomate par saison, tandis que le second à une production variant de 800 à 830 cageots. La somme de leurs productions fait d’eux des véritables entrepreneurs.

Ces jeunes sont parmi les bénéficiaires du programme d’Appui à la rénovation et au développement de la formation professionnelle dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche (Afop). Un financement du programme C2D.

Le ministre Henri Eyebe Ayissi, lors de sa visite dans les champs, était à chaque fois soucieux d’en savoir plus sur les difficultés rencontrées par ces producteurs dans la chaîne de production et surtout les gages de la pérennité de leurs entreprises. Après leur formation, les jeunes bénéficient d’un financement et d’un accompagnement permanent pour lancer leurs activités agropastorales.

C’est ainsi que Arouna Pouenpona Njoya  a obtenu un appui de 2,2 millions et Siméon Mboumbouen Njoya a reçu 1,5 million. Le programme Afop selon son coordonnateur a déjà investi plus de quatre (4,4) milliards de Fcfa pour former et accompagner près de 4700 jeunes camerounais dont 3100 sont installés aujourd’hui.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie