Lutte contre le Vih/Sida: les bienfaits du soutien psychosocial

Le sujet au cœur d’un atelier de trois jours des points focaux d’administrations publiques et privées tenu récemment à Yaoundé.

La riposte contre le VIH est une action multisectorielle. C’est pourquoi le ministère des Affaires sociales (MINAS) y apporte également sa contribution.

Read also : 49e Fête nationale : pas de cérémonies officielles

Intensifier les stratégies d’accompagnement psychosocial des personnes infectées ou affectées par le Vih/Sida, c’est l’une des actions de ce département ministériel, soutien constant aux couches sociales vulnérables.

Read also : Lutte contre le coronavirus : la situation se stabilise à nouveau

Une formation de trois jours s’est tenue du 25 au 27 avril dernier au Cercle municipal de Yaoundé, sous la présidence de Rosalie Louise Aboutou, secrétaire générale du MINAS, représentant du ministre.

Read also : Médias : la crédibilité de l’information en question

40 participants issus des administrations publiques, privées et de la société civile ont été édifiés à travers des échanges thématiques. Lesdits échanges ont porté sur le renforcement de la toile sécuritaire des travailleurs victimes de la pandémie du Sida.

Read also : Oil Transportation : New Quay Goes Operational

« Il faut que chaque administration développe des mécanismes et des stratégies pour pouvoir accompagner les personnes vivant avec le VIH (PVVIH), dans le souci de lutter contre toute forme de discriminations », a expliqué Jean Pierre Edjoa, directeur de la Protection sociale et de l’enfance au MINAS.

Read also : Animation politique : les médias à la rescousse

Le ministère des Affaire sociales a donc pensé que pour lutter contre cette maladie, chaque administration a besoin d’avoir des équipes outillées, pour que les personnes infectées aujourd’hui ou demain, continuent à être performantes et utiles à leur secteur d’activité.

Read also : Conseil d’administration : Blaise Moussa aux commandes

L’objectif général visé par cet atelier étant de mettre sur pied un dispositif synergique opérationnel d’accompagnement psychosocial des victimes du Vih/Sida.

Read also : Barrage de Nachtigal : la sérénité de retour

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category