Télécommunications : une convention de concession signée

La convention signée hier à Yaoundé a pour but de préserver les intérêts de l’Etat d’une part et oblige d’autre part l’opérateur à offrir un service de qualité entre autres.

Le ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), Minette Libom Li Likeng et le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, ont procédé hier à Yaoundé à la signature des avenants à la convention de concession entre l’Etat du Cameroun et l’opérateur de téléphonie mobile, Orange Cameroun.

La négociation de ces avenants, sur hautes prescriptions du président de la République a pour but de préserver les intérêts de l’Etat, d’une part, et d’autre part, d’intégrer dans le document de concession, les obligations de qualité de service et d’expérience ainsi que les indicateurs de couverture du réseau 4G.

Ces négociations menées sous l’autorité du Premier ministre, chef du gouvernement ont été conduites par un comité interministériel comprenant les experts du Minpostel, du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), de la Commission technique des privatisations et des liquidations, de l’Agence de régulation des télécommunications (Art) et de l’Agence nationale des technologies de l’information  et de la communication (ANTIC).

L’on note qui l’ART est chargée de veiller comme l’exige la réglementation en vigueur, au respect  par l’opérateur Orange, de l’ensemble  des obligations de son cahier de charges. Le Minpostel a indiqué que le gouvernement pour sa part continuera de jouer son rôle d’Etat facilitateur et régulateur, pour un développement harmonieux des activités des opérateurs privés dans ledit secteur.

Il est question de booster le développement de l’économie numérique du Cameroun en application des prescriptions du chef de l’Etat. L’on apprend que les négociations  avec les autres opérateurs de téléphonie mobiles se poursuivent.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie