Paix et unité nationale: l’Appel des évêques

 Une messe pontificale marquant l’ouverture officielle de la 43e Assemblée plénière a été dite hier en la Basilique Marie-Reine-des-Apôtres en présence de Paul Atanga Nji, représentant le chef de l’Etat.

C’est dans la fraternité que les évêques du Cameroun ont ouvert officiellement les travaux de leur 43e Assemblée plénière hier à la Conférence épiscopale nationale du Cameroun (CENC). Et pour le bon déroulement des expériences pastorales qui vont être partagées au cours de cette rencontre, et le 5e anniversaire du pontificat de Sa Sainteté le Pape François, une messe pontificale a été dite par Mgr Samuel Kleda, président de la CENC et archevêque de Douala.

En présence du représentant du chef de l’Etat, Paul Atanga Nji, ministre de l’Administration territoriale, de Mgr Ambrosini Cosma, chargé d’Affaires à la nonciature apostolique, des membres du gouvernement, des autorités administratives, les prélats ont élevé des prières pour que les fidèles ouvrent leurs cœurs à la réalité de la résurrection de Jésus-Christ.

Dans son homélie tirée de l’évangile de Saint Jean, Mgr Samuel Kleda, au regard des crises qui secouent notre pays, a invité le peuple de Dieu à choisir les voies de l’amour et de la vérité. Des chemins qui selon lui mènent à la paix et l’unité nationale. « Il faut vivre selon la vérité de l’évangile. Laissez-vous transformer par Dieu et dépouillez-vous du vieil homme pour revêtir l’homme nouveau. Que chacun dise la vérité à son prochain. Il faut accueillir tout homme comme un frère. Aimez-vous les uns les autres comme des frères », a rappelé le président de la CENC.

Au cours des échanges, les évêques vont examiner la vie de l’église. Des travaux qui vont sans doute déboucher sur les grandes orientations à travers les 14 commissions. Il s’agit des commissions pour la doctrine de la Foi, le dialogue interreligieux, l’œcuménisme, l’évangélisation, l’apostolat des laïcs, la Caritas, la vie consacrée et les noviciats, le clergé et les séminaires, l’éducation catholique, les affaires juridiques, justice et paix, la liturgie, communication sociale, les affaires économiques et financières. « Chaque commission doit être une garde qui veille, une lampe qui éclaire », a indiqué Mgr Samuel Kleda.

Concernant les multiples crises auxquelles le Cameroun fait face, des prières ont été adressées à Dieu pour que la paix soit rétablie à l’Extrême-Nord, l’Est et dans les régions anglophones.  A ce sujet, Mgr Jean Mbarga, archevêque métropolitain de Yaoundé a rassuré :

« Les évêques sont décidés à accompagner le Cameroun pour qu’il retrouve sa stabilité et sa joie de grandir. Certes, il y a des problèmes, mais ils ne sont pas insolubles. Nous pensons que les échanges donneront des lumières et ouvriront des pistes de solutions ». n appel a été lancé à chaque citoyen et à chaque personne exerçant une autorité quelconque de prendre conscience de cette situation et d’apporter sa pierre  à la construction d’un Cameroun vivant en paix.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie