Une icône s’en va…

Bulletin

Demain une page de l’histoire de l’Afrique du sud va se tourner. La nation Arc-en-ciel va dire adieu à une combattante de la liberté. Winnie Mandela, « la Mère de la nation », comme la surnommaient affectueusement ses compatriotes, ex- épouse et camarade de lutte de Nelson Mandela sera portée en terre.

Elle s’est éteinte le 2 avril dernier à 81 ans, après une longue vie dédiée au combat pour la libération de la majorité noire contre la ségrégation raciale. Pendant les vingt-sept années d’emprisonnement de Nelson Mandela, Winnie a repris le flambeau pour devenir l’égérie de la lutte anti-apartheid.

Elle a résisté aux brimades et persécutions du régime d’apartheid. Winnie Mandela a surtout choisi de se battre dans son pays alors que bon nombre de ses camarades de l’ANC étaient contraints à l’exil et son époux, écroué dans les geôles de Robben Island.

Son engagement et sa détermination lui auront valu humiliation, prison, isolement et torture. Mais jamais elle n’a courbé l’échine. Et ce sont ses qualités qui ont suscité l’affection et la reconnaissance que lui témoignent la majorité des Sud-africains.

Ni sa séparation d’avec Nelson Mandela, ni les campagnes de dénigrement dans les médias, encore moins ses démêlés judiciaires n’ont altéré sa cote de popularité de façon significative auprès de ses compatriotes.

Au-delà de l’Afrique du Sud, Winnie Mandela aura également renvoyé l’image d’une combattante, d’une femme intrépide, déterminée et dévouée à la cause générale. Pour bon nombre de défenseurs de la liberté et de la justice du continent, Winnie Mandela est un exemple de courage, de bravoure, de combativité et de convictions.

Son combat ne s’est pas arrêté avec la fin de l’apartheid. Elle a continué à militer dans son pays pour une meilleure justice sociale. Elle n’a pas hésité à critiquer ses camarades de combat du Congrès national africain (ANC). Pour Winnie Mandela, le sens de la lutte a été dévoyé au profit des intérêts personnels de l’élite politique de l’Afrique du sud postapartheid.

Pour « Mama Africa », seul l’intérêt général comptait. Ses camarades de l’ANC lui ont rendu hommage, pour sa contribution l’émergence d’une Afrique du sud libre. C’est la seule image, le seul souvenir à garder de Winnie Mandela en fin de compte, celle d’une combattante…

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie