Gestion des collectivités: la Guinée à l’école camerounaise

Une délégation du Projet d’appui aux communautés villageoises de ce pays a été reçue vendredi dernier au Feicom.

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

En matière de gestion des collectivités, le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunal (Feicom) s’est établi une expérience et une réputation internationale. La délégation de la Guinée du Projet d’appui aux communautés villageoises (Pacv) est venue s’abreuver à la source de ce savoir-faire vendredi dernier.

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

Conduite par Moussa Philan Traoré, conseiller technique principal au ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation de Guinée, ladite délégation a été reçue au siège du Feicom par son directeur général, Philippe Camille Akoa.

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

Y prenait part Marie Madeleine Nga, coordonnateur national du Programme national de Développement participatif (Pndp). Pendant plus de deux heures, il était notamment question du financement des projets de développement des collectivités territoriales par le Feicom.

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

Le patron de cette institution a fourni des outils nécessaires pour les réalisations majeures dans le domaine des infrastructures, de l’architecture et des services sociaux de base dans les 374 communes que compte le Cameroun.

Read also : Loi de finances 2021 : de grandes innovations fiscalo-douanières

Au sortir des échanges, le chef de mission de la Guinée n’a pas caché sa satisfaction. « J’ai été très impressionné par ce partage d’expérience du DG du Feicom et je repars dans mon pays avec la tête pleine d’idées», s’est réjoui Moussa Philan Traoré.

Read also : Mise en place des exécutifs régionaux : le jour-j

Même son de cloche pour Alhassane Amita Touré, coordonnateur national du Pacv : « Il y a de bons outils qui sont utilisés au niveau du Feicom pour financer les collectivités. Nous aimerions faire la même chose chez nous en Guinée Conakry.

Read also :

Les textes sont déjà là et on a mis en place le Fonds national de développement local et créé les textes pour l’agence qui doit gérer ce fonds. » Pour sa part, Philippe Camille Akoa s’est dit heureux des échanges. « Nous avons été content de savoir que le coordonnateur du Projet d’appui aux communautés villageoises souhaite qu’une institution pérenne comme le Feicom soit mise en place par la Guinée Conakry et nous avons eu à discuter de tous ces aspects.

Read also :

Ce dialogue SudSud est d’une très grande importance », a conclu le DG du Feicom. En terre camerounaise depuis le 8 avril dernier, cette délégation a pu également échanger avec plusieurs membres du gouvernement au cours des séances de travail.

Read also : Excès de vitesse : 20 automobilistes suspendus de conduite

Elle  s’est également rendue dans les communes de Bétaré-Oya, Mandjou et Dimako à l’Est avant de clôturer sa visite de travail au siège du PNDP à Yaoundé le 13 avril dernier.

Read also : Accès à un compte bancaire: Seulement un adulte sur 10

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category