Le Mincom centrafricain à la Sopecam

Marie-Claire Nnana a reçu le 13 avril dernier Ange Maxime Kazagui en visite de travail au Cameroun.

Marie-Claire Nnana, Directeur général de la Sopecam. arie-Claire Nnana, le Directeur général de la Sopecam, accompagnée de Shey Peter Mabu le Directeur général adjoint, ainsi que nombre de leurs collaborateurs, ont accueilli le 13 avril dernier, le ministre centrafricain de la Communication et des Médias, Ange Maxima Kazagui et sa suite, en visite de travail au Cameroun.

Occasion pour Marie Claire-Nnana, de faire un tour du propriétaire en compagnie de son hôte. De la prépresse à la nouvelle machine KBA en passant par la rotative Ventura, les ateliers, etc.

Ange Maxime Kazagui aura eu l’occasion de toucher du doigt et d’apprécier, explications et exemples à l’appui, l’expertise et le savoir-faire de la Sopecam. Face à la palette des produits de l’entreprise : journaux, magazines, livres scolaires, matériel électoral, feuilles de composition, diplômes, chéquiers et autres documents sécurisés, le ministre centrafricain et sa suite ont tout simplement été impressionnés.

Par la qualité des équipements conçus pour satisfaire un large marché, mais aussi l’organisation et la structuration même de l’entreprise. « Retournez chez vous avec ce message : à un jet de pierre de la Centrafrique, le Cameroun dispose d’une expertise de choix…Vous trouverez chez nous la même expertise qu’en Europe ou en Amérique.

Avec en prime, la chaleur fraternelle », a déclaré Marie-Claire Nnana. Le Directeur général de la Sopecam a également tenu à rassurer Ange Maxime Kazagui sur la ferme volonté de la Sopecam à travailler avec la Centrafrique dans l’optique de faire renaître une presse centrafricaine de service public de qualité. Nous sommes prêts à continuer à vous accompagner dans cette oeuvre de reconstruction éditoriale, avec les moyens qui sont les nôtres », a ajouté le DG.. Ange Maxime Kazagui, tout en magnifiant la qualité de la coopération entre les deux pays, s’est dit convaincu que « le partenariat avec la Sopecam est promis à un bel avenir ».

Et d’appeler cette dernière à mieux se faire connaître, être présente sur le terrain et proactive pour ne pas rater les opportunités nombreuses à même de se présenter. « Il y a des affaires à faire en RCA, en commençant par la relance du journal gouvernemental pour lequel la Sopecam sera appelée à jouer un rôle de premier plan et bien d’autres projets encore », a promis le ministre centrafricain. A.M.B.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie