Fitness: tous au sport

A Yaoundé, même les personnes du troisième âge se préoccupent de leur physique. 

S’il y a  une occupation unit les jeunes aux vieux actuellement, c’est bien la pratique du sport. A Yaoundé, tout le monde semble préoccupé par son apparence. Son physique. Sa ligne. Sans oublier les maladies cardiovasculaires qui font peur à tous. Et du coup, les rues de la capitale sont prises d’assaut. Matin et soir, hommes et femmes en jogging se livrent à des exercices physiques, le footing, petit trot, étirement. Même les personnes du troisième âge, ne sont pas à la traîne.  Tout le monde est engagé. Ils ne recherchent pas les abdos de Samuel Eto’o, mais affirment faire du sport pour le maintien. «  Je pratique du sport tous les matins pour maintenir la forme. Ce n’est pas facile. Mais depuis que j’ai repris la marche, je me porte bien », explique l’un d’entre eux. A l’en croire, la pratique régulière d'une activité physique lui est bénéfique. 
Des experts expliquent, en effet, que l'avancée en âge se traduit par une diminution progressive de la masse musculaire et de la capacité à produire des efforts, en raison d'une perte de force et de puissance. Le vieillissement s'accompagne aussi d'une moins bonne élasticité des muscles et des tendons, ce qui rend plus compliqués les mouvements. C’est pour cela que les médecins conseillent la pratique régulière d'une activité physique d'intensité modérée. Celle-ci a un effet positif sur tous les paramètres et un impact bénéfique, jusqu'à un âge très avancé (au-delà de 90 ans). Mais si le sport leur est conseillé, les professionnels leur demandent de ne pas trop appuyer sur l’accélérateur. Les efforts de longue durée leur sont ainsi interdits. Tout comme les courses à grande vitesse. La marche serait meilleure pour les personnes du troisième âge.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie