Haut-Nyong: Joseph LE rencontre les communautés

Le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative est allé à la rencontre des communautés de Ngoyla, Messok, Lomié et Mindourou le week-end dernier.

L’histoire retiendra que ce sont les populations de l’arrondissement de Ngoyla, département du Haut-Nyong, région de l’Est qui ont eu le privilège d’ouvrir le bal des rencontres initiées par Joseph LE. Ce concept mis en place par le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra) a pour objectif le développement économique et social de ce département.

Dans cette localité frontalière à la République du Congo, c’est en frère, fils et père que Joseph LE a échangé le 14 avril dernier avec les communautés de cette partie du pays. « Nous percevons cette visite comme un signe de fraternité et de solidarité. Les populations de Ngoyla sont fières de votre comportement et apprécient votre initiative.

Nous sommes sûrs que le ministre nous accompagnera avec le concours de ses collègues », a confié Evelyne Juliette Samba Owona Meillon, maire de cette localité. « C’est une visite qui nous réconforte. Nous voulons que le ministre soit notre porte-parole auprès du président Paul Biya », a ajouté Blaise Mpouam, sous-préfet.

Située en pleine forêt équatoriale, la ville de Ngoyla qui compte 6 000 habitants s’est sentie honorée de cette visite. Ainsi, les populations ont saisi cette opportunité pour égrener leur chapelet de doléances : les problèmes d’insécurité de cette zone frontalière large et poreuse, le braconnage accéléré, l’absence du signal CRTV, l’enclavement.

« Je suis venu vous écouter et connaître quels sont vos problèmes. Je n’ai pas de baguette magique mais il est bon de prendre conscience de vos difficultés et de voir ce qui peut être réglé », a rassuré le Minfopra.

A Messok où les populations sont constituées de 30% de Bakas, comme à Lomié, classée réserve mondiale de la faune par l’Unesco et à Mindourou, d’autres problèmes ont été également posés. Ce sont entre autres, l’absence des cartes nationales d’identité à cause de l’éloignement des postes d’identification, le manque d’enseignants, la précarité du plateau technique dans les formations sanitaires, l’absence des chefferies traditionnelles chez les Bakas, la faible insertion socioprofessionnelle des jeunes, le manque d’électricité et du réseau téléphonique.  A Chaque étape, le ministre Joseph LE a écouté et a pris note des préoccupations de chacun.

C’est dans la perspective de disposer de courroies de transmission dans chaque arrondissement qu’il a mis sur pied des points focaux pour une synergie d’actions. Dans un esprit convivial, les fils et filles du Haut-Nyong ont apprécié cette initiative du ministre qui selon eux est porteuse d’espoir pour que le soleil se lève véritablement à l’Est.

Un soleil dont les rayons seront bénéfiques à tous. D’où les remerciements à l’endroit du président de la République, Paul Biya qui a promu leur fils au gouvernement. Après ces quatre arrondissements, cette tournée du Minfopra va se poursuivre dans les 10 autres arrondissements du département les prochaines semaines.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie