Cuba: une page se tourne

A l’issue de son dernier mandat de cinq ans, Raúl Castro cède ce jour la place à un nouveau président.

C'est une page de l'histoire de Cuba qui va se tourner ce jeudi 19 avril 2018 avec le départ de Raúl Castro de la présidence après deux mandats de cinq ans. Le président sortant avait annoncé qu’il passerait la main ce jeudi à un nouveau président.

Agé de 86 ans, il avait succédé il y a douze ans à son frère, Fidel décédé en 2016. La passation de pouvoir a commencé hier mercredi avec une session parlementaire qui doit déboucher ce jeudi sur l’élection du nouveau président.

Hier, les travaux étaient consacrés à la mise en place des 605 nouveaux députés élus lors des législatives de mars. Ce jeudi, la session va se clôturer avec l’élection des députés du Conseil d’État et de son président, qui succédera à Raúl Castro.

Mais d’ores et déjà on connait l’identité du successeur de Raúl Castro. En effet, les députés devraient élire Miguel Diaz-Canel, l’actuel vice-président à la fonction suprême. Miguel Diaz-Canel qui a été désigné au poste de vice-président en 2013 est un proche de Raúl Castro qui lui a toujours témoigné sa confiance. La transition en cours à Cuba consacre l’arrivée d’un civil à la tête de l’île. C’est surtout le premier chef d’Etat depuis 59 ans à diriger le pays sans être un Castro.

Davantage, Miguel Diaz-Canel, 57 ans, le futur président, un civil, n’a pas connu la révolution castriste de 1959. Toujours est-il que, Raúl Castro n’abandonne pas toutes ses fonctions, puis qu’il restera secrétaire général du puissant Parti communiste de Cuba (PCC) jusqu’en 2021. D’où la perplexité des observateurs. Raúl Castro passe la main sans rien changer ! Le dauphin pourrait-il s’affranchir de la tutelle de son mentor, qui reste premier secrétaire du parti unique ? S’interrogent-ils.

A ce stade, il est difficile de répondre à cette question. En effet, à Cuba, la vieille génération a toujours soutenu la révolution. Même si le départ de Raúl marque la fin des Castro, cela ne signifie pas pour autant qu'il y aura un changement de ligne politique. Toutefois, pour la première fois, le président de la République cubaine et le premier secrétaire du Parti ne seront pas incarnés par la même personne. Tout un symbole à Cuba…

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie