Ngaoundéré: l’ambassadeur d’Israël prend le pouls

Ran Gidor a effectué cette semaine une visite de travail dans la région.

Ran Gidor ne s’encombre pas de protocole. Attablé dans un restaurant avec une dizaine de journalistes exerçant à Ngaoundéré, l’ambassadeur d’Israël au Cameroun qui venait pourtant de passer 21 heures dans le train le menant dans le chef-lieu de la région de l’Adamaoua, ne manifeste aucun signe de fatigue.

Trois jours durant, Ran Gidor a eu des échanges avec Kildadi Taguiéké Boukar, gouverneur de l’Adamaoua, région trois fois plus vaste que son pays, Israël. Il a visité Maïscam, la plus grande agroindustrie du coin.

L’une des grandes forces de l’Etat hébreu est son système agricole. 60% de la superficie du territoire est désertique. Les responsables ont imaginé l’un des meilleurs systèmes d’irrigation au monde.

Ran Gidor a voulu découvrir les potentialités de l’Adamaoua. A son arrivée à Ngaoundéré lundi dernier, il s’est directement rendu à l’université de Ngaoundéré où l’attendaient le recteur, le  Pr Florence Ufie Chinjé, ses collaborateurs et les étudiants.

Les échanges ont eu lieu à la salle de réunion du Centre d’innovation et d’Excellence de l’Université de Ngaoundéré. Israël accorde des bourses de recherche aux enseignants de cette institution universitaire.

Le Pr Ngah Esther, directeur des Affaires académiques et de la Coopération et le Pr Awono Mvondo Jean Pierre, doyen de la faculté des Sciences ont récemment séjourné en terre israélienne dans le cadre d’un séminaire d’échange académique. Le diplomate a également marqué un arrêt à l’amphi 750, pour un échange avec près de 500 étudiants.

Les discussions ont porté sur les opportunités de bourses d’études en Israël dans les domaines agropastoraux, technologiques et d’énergie renouvelable. « Si les étudiants camerounais s’appliquent, nous pouvons faire de ce pays la Silicon Valley de l’Afrique », a souligné le diplomate, très ému par les transformations opérées par le Pr Uphié Chine Melo à la Mipromalo où les deux responsables avaient fait connaissance. Il a surtout salué le dynamisme perceptible en si en peu de temps à l’université de Ngaoundéré.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie